Les longues nuits hivernales, cause du baby-boom estival
Actualisé

Les longues nuits hivernales, cause du baby-boom estival

Les mois de juillet, août et et septembre sont fertiles en naissances en Suisse. Un phénomène peut-être dû à l'ennui des parents pendant l'hiver.

Durant l'été, les naissances sont plus nombreuses en Suisse. Chaque mois, entre juillet et septembre, ce sont plus de 6300 petits bambins qui viennent au monde. Un chiffre plus élevé que la moyenne annuelle.

Pendant les autres mois de l'année, le chiffre des naissances avoisine les 6000. Ce sont les résultats des différentes études sur la natalité en Suisse menées par l'Office fédéral de la statistique (OFS) pour l'année 2005.

Le CHUV, à Lausanne ne semble pas enregistrer un réel pic en été. Sur les 2200 «petits bouts» qui y naissent chaque année, il n'y en a pas un nombre plus important en été.

Mais la hausse estivale est vérifée par l'OFS, qui ne parvient pas vraiment à expliquer ce phénomène, comme l'explique Marcel Heiniger: «C'est difficile à interpréter, contrairement aux décès, qui ont des causes plus concrètes, comme la chaleur. Mais on observe depuis plusieurs années que les bébés sont davantage conçus en hiver, ce qui entraîne une hausse des naissances en été.»

Faire des bébés, une activité plutôt hivernale, alors? «C'est plutôt logique, renchérit Marcel Heiniger. Il y a moins de choses à faire l'hiver. Les gens sortent moins et ont plus de temps pour agrandir leur famille.» Aux longues nuits froides d'hiver succèdent pour beaucoup de très courtes nuits d'été à nourrir le petit dernier de la famille.

Mathieu Signorell

Ton opinion