LOUISE ATTAQUE: Les Louise attaquent doucement
Actualisé

LOUISE ATTAQUELes Louise attaquent doucement

Quatre Louise en goguette jeudi sur l'Asse, c'est peu de surprises mais une recette qui garde quelques pincées de son sel.

Il y a à peine 10 ans, à la sortie de leur premier album à succès, les Louise Attaque avaient créé la sensation. Une sonorité unique, principalement due à la voix métallique du chanteur Gaetan Roussel et au violon répétitif d'Arnaud Samuel : la recette a beau être finalement assez simple, elle devient l'une des icônes de ce que l'on n'arrête pas d'appeler la nouvelle scène française. Et aujourd'hui ? Après une séparation de quelques années, le quatuor est de retour. Quoi de neuf ? Pas grand chose en réalité. Lorsque les Louise envoient un tube, c'est une joyeuse frénésie qui s'empare d'un public venu somme toute pour ça : fredonner et se trémousser sur les Je t'emmène au vent ou Léa. Mais quand ils attaquent le dernier album ou quelques vocalises consistant à décliner les voyelles de l'alphabet, les conversations reprennent et la ferveur redescend de plusieurs crans. Heureusement, la troupe a du peps et tarde un peu à clore les débats. Moralité : de quoi ne pas être trop déçu par un groupe un peu à la recherche d'inspiration.

Grégoire Nappey

Ton opinion