Des lycéens en filière cuisine privé de prof de cuisine à Annemasse

Publié

Annemasse (F)Les lycéens en filière cuisine privés de prof de cuisine

Colère au lycée Jean-Monnet: les élèves préparant un CAP Production et service de la restauration subissent un cursus amputé de 15 heures par semaine.

Treize heures de cours de cuisine ne sont pas dispensés.

Treize heures de cours de cuisine ne sont pas dispensés.

Getty Images

Ils étudient la cuisine mais sont dépourvus… de professeur de cuisine. La mère d’un élève de 15 ans, scolarisé depuis le début de l’année au lycée Jean-Monnet, à Annemasse (F), dit sa colère dans «Le Messager». Son fils est inscrit en première année de CAP Production et service de la restauration en section technologique. Or, il s’avère que le poste de professeur de cuisine n’a pour l’heure pas été pourvu. Conséquence: la formation du jeune homme est amputée de treize heures par semaine, dans la branche principale. Et même de quinze heures, puisqu’en l’absence d’enseignant, deux heures d’éducation physique sont aussi passées à la trappe.

Cet épisode fait écho à celui conté lundi par «Le Dauphiné libéré». Des élèves de première année (celle avant le bac) au lycée de la Versoie, à Thonon (F), sont privés de cours de français depuis la rentrée. L’enseignante titulaire est en arrêt-maladie depuis juin et le poste n’est pas repourvu. 

(jef)

Ton opinion

35 commentaires