Environnement – Les lynx ont pris leurs quartiers vers Zurich
Publié

EnvironnementLes lynx ont pris leurs quartiers vers Zurich

Tandis qu’un jeune lynx a été abattu dans le canton de Berne, le bilan est positif du côté de Zurich, concernant la réintroduction de l’espèce.

Le lynx est un animal timide, qui ne s’approche normalement pas des zones résidentielles en plein jour.

Le lynx est un animal timide, qui ne s’approche normalement pas des zones résidentielles en plein jour.

Pixabay (photo d’illustration)

Le week-end passé, un jeune lynx orphelin a été abattu par le garde-chasse dans la commune de Belp (BE). Selon nos collègues alémaniques, il errait depuis plusieurs jours, attirant l’attention des habitants, car il ne craignait pas de s’approcher des maisons. Il a également tué plusieurs poulets.

Le tir a été confirmé mercredi soir, par l’inspection de la chasse. L’animal était apparemment émacié et sous-alimenté. De plus, comportement symptomatique des orphelins, il avait également perdu sa timidité envers les humains. Les internautes, notamment sur Facebook, ont été très touchés par cette disparition.

Les lynx ont élu domicile vers Zurich

Vingt ans après leur première relocalisation, une population stable de lynx s’est établie dans le nord-est de la Suisse. Ils se multiplient notamment aux alentours de Zurich, relate «Tages Anzeiger». Actuellement, le canton en compte près de huit. Ils errent principalement entre Wald et Fischenthal, ainsi qu’autour du Schnebelhorn. Certains ont également été remarqués près du Bachtel, et d’autres dans la région autour de Winterthur.

Lors du dernier suivi systématique de l’hiver 2017/2018, les chercheurs avaient recensé une vingtaine de lynx adultes, et une dizaine de jeunes entre les cantons de Saint-Gall et Zurich. Actuellement, de plus en plus de photographes amateurs et de chasseurs installent des pièges à photos privés, ce qui facilite le traçage de l’espèce. Mais depuis leur réintroduction, près de 54 lynx ont été tués illégalement par des braconniers. Les experts supposent toutefois que ce nombre est en réalité plus élevé, car de nombreux cas ne sont pas signalés.

Au début du projet de réintroduction des lynx en Suisse, de nombreuses réserves avaient été émises, notamment de la part des milieux de la chasse. Ce n’est qu’au terme d’un processus politique de deux ans que les cantons de Zurich, de Saint-Gall, de Thurgovie et des deux Appenzell ont finalement accepté la réintroduction. En 2001, les deux premiers lynx ont ainsi été relâchés dans le canton de Zurich.

(gmo)

Ton opinion

3 commentaires