Actualisé 02.10.2013 à 15:02

Psychologie

Les mails en disent long sur votre personnalité

Le contenu des messages permet de connaître le sexe, les émotions et même les traits de personnalité de leur auteur.

de
laf

Une équipe du Conseil national de recherches au Canada a créé une immense «base de données des sentiments» pour en déduire des conclusions sur les auteurs de mails. Les scientifiques ont réuni quelque 24'200 mots en les rattachant avec une émotion. Ils ont par exemple associé le mot «glace» avec «joie» ou «jardinage» avec «paix». Cette démarche a ensuite servi à l'analyse de quelque 32'000 mails publics et à en tirer des conclusions.

Différence de taille entre les sexes

Les résultats ont montré une différence marquée entre les sexes, rapporte le NewScientist. Les femmes utilisent facilement des mots ayant trait à la joie ou la tristesse. Les hommes favorisent eux des associations de mots liés à la peur ou à la confiance. Les deux sexes ont utilisé des mots plus joyeux et de bonne humeur lorsqu'ils s'adressaient à une femme, les hommes y ajoutant des formules supplémentaires comme «préparer» ou «espérer».

Les scientifiques ont également tenté de discerner les traits de caractère masqués derrière le contenu émotionnel. «Si vous êtes en colère de temps en temps, c'est très bien, explique Saif Mohammad, l'un des auteurs de l'étude. Mais si vous êtes en colère tout le temps, ça fait partie de votre personnalité», explique-t-il.

Un outil précieux dans plusieurs domaines

A l'aide d'une autre base de données de 585 émotions associées à des mots générés par des tweets ou des hastags, les scientifiques ont également créé un algorithme pour tenter de dresser les traits de personnalité à partir d'un petit bout de texte. Dans la majorité des cas, les résultats corroboraient avec ceux des psychologues.

Prédire les traits de personnalité et le sexe d'un individu anonyme pourrait aider à détecter des signes avant-coureurs de dépression ou aider à l'analyse médico-légale de criminels, affirment les chercheurs. Et il y a encore plus concret: «Si vous vouliez savoir comment a été reçue la dernière version de l'iPhone, une analyse émotionnelle approfondie des médias sociaux pourrait en donner un aperçu incroyablement riche», explique Saif Mohammad.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!