Actualisé 14.02.2011 à 12:25

Tensions en Egypte

Les manifestants quittent la place Tahrir

Les manifestants refusant de partir de la place Tahrir, en Egypte, ont finalement quitté les lieux.

Après plus de deux semaines d'occupation, les manifestants ont quitté lundi la place Tahrir, au centre du Caire, devenue un symbole de la révolution qui a conduit au départ d'Hosni Moubarak. Un peu plus tôt, l'armée égyptienne avait menacé d'arrêter la dizaine de contestataires s'ils restaient encore sur cette place.

Dans la matinée, des policiers en uniforme ont également marché sur cette place en signe de solidarité envers les manifestants. Agitant des drapeaux égyptiens, les policiers ont scandé :»Nous et le peuple ne faisons q'un», selon des témoins. Les policiers ont déclaré vouloir «honorer les martyrs de la révolution.»

L'armée somme les manifestants

Une dizaine de manifestants, qui refusaient de quitter la place Tahrir au Caire, ont été encerclés par la police militaire et l'armée lundi matin. Les forces armées les ont menacés de procéder à des arrestations s'ils persistaient à occuper le centre du rond-point, symbole de la révolution égyptienne.

«Il nous reste une demi-heure, nous sommes entourés par un cordon de police militaire. Nous ne savons pas quoi faire maintenant», avait déclaré à Reuters un des manifestants, Yahya Saqr. Un officier de police «nous a donné une heure pour quitter la place, faute de quoi nous serions arrêtés.»

Selon des témoins, la police militaire, épaulée par plusieurs soldats, avait encerclé les manifestants.

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!