11.10.2020 à 00:18

IsraëlLes manifestations anti-Netanyahu continuent

Malgré des mesures liées au nouveau coronavirus limitant les manifestations, des milliers d’Israéliens ont protesté contre Benjamin Netanyahu samedi.

À Tel-Aviv, des affrontements ont éclaté entre la police et les manifestants.

À Tel-Aviv, des affrontements ont éclaté entre la police et les manifestants.

KEYSTONE

Des manifestants opposés au Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu se sont rassemblés samedi soir en Israël, malgré des mesures liées au nouveau coronavirus limitant les manifestations. Depuis juillet, des manifestants se réunissent chaque samedi soir pour critiquer la gestion économique et sanitaire de la pandémie par le gouvernement de Benjamin Netanyahu qu’ils accusent aussi d’être «corrompu».

La semaine dernière, le Parlement israélien a approuvé une loi restreignant les rassemblements lors du reconfinement, qui, selon ses détracteurs, vise à faire taire les manifestations contre Benjamin Netanyahu, inculpé pour corruption. La loi interdit notamment aux manifestants de s’éloigner de plus d’un kilomètre de leur domicile.

La police a indiqué samedi que pour pouvoir manifester, les protestataires devaient aussi respecter d’autres consignes: un groupe de manifestants doit comprendre au maximum 20 personnes qui doivent elles-mêmes se tenir à 2 mètres l’une de l’autre et porter des masques. Chaque groupe doit être séparé d’un autre par au moins 20 mètres.

Affrontements entre la police et les manifestants

À Jérusalem, les manifestants, arborant des drapeaux israéliens et des banderoles portant l’inscription «va-t’en» en hébreu, ont respecté ces règles. À Tel-Aviv – où des milliers de personnes ont manifesté selon un photographe de l’AFP-, des affrontements ont éclaté entre la police et les manifestants.

Micky Rosenfeld, le porte-parole de la police, a indiqué dans un communiqué que des manifestants n’avaient pas respecté les règles de distanciation requises et se déplaçaient sans coordination. «Les manifestants ont lancé des objets sur des policiers et les ont affrontés. Les unités de police sur les lieux ont répondu aux incidents et aux manifestations illégales», a-t-il dit.

Avec plus de 280’000 cas confirmés et plus de 1900 décès sur une population de neuf millions d’habitants, Israël est un des pays avec le taux d’infection des plus élevés au monde. Par ailleurs, le ministère de la Santé a appelé la communauté ultra-orthodoxe à la vigilance pendant la fête juive de Simhat Torah qui a lieu samedi soir. Il lui a demandé de respecter les règles sanitaires et de distanciation et de tenir les prières en extérieur.

(ATS/NXP)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!