Actualisé

CoronavirusLes masques chinois criblés de défauts

Deux laboratoires romands ont testé les masques venus de Chine et ont découvert plusieurs imperfections. Leur efficacité est remise en question.

par
lfe/frb
Un masque FFP2.
Un masque FFP2.AFP

Des millions de masques arrivés par avion de l’Empire du Milieu sont vendus dans les pharmacies et grandes surfaces de Suisse. Mais deux laboratoires, le genevois Toxpro et l’institut vaudois Unisanté, remettent en question leur efficacité. Après deux mois de tests poussés sur des masques filtrants FFP2, les deux centres de recherche ont découvert qu’ils n’étaient pas adaptés, rapportent «La Tribune de Genève» et «24 Heures». La grande majorité de ces masques produits en Chine, seul fournisseur, pose divers problèmes. Ils sont par exemple trop petits, ne filtrent pas suffisamment et l’arête du nez ne correspond pas aux standards européens. Le facteur de protection passe ainsi de 100 à 2 ou 4 pour ces masques chinois.

Mieux que rien?

Plusieurs professionnels de la santé, qui ont eu ces produits douteux en mains, ont remarqué l’anomalie. Parmi eux, le député genevois Thomas Bläsi, qui va déposer prochainement une question écrite au Grand conseil. Contactés par nos confrères, des importateurs de ces marques en Suisse rappellent qu’en période de crise, des dérogations sont possibles sur les propriétés morphologiques des masques. Et ce sont eux qui sont responsables de la qualité des protections qu’ils proposent. Malheureusement, la qualité des masques varie parfois d’un lot à l’autre, même auprès d’un même fabricant. Dans le domaine des masques chirurgicaux, les certifications n’offrent pas de réelles garanties de qualité, affirme David Vernez, chef du Département SantéTravail - Environnement chez Unisanté. Mais une médecin, qui témoigne sous couvert d’anonymat, rappelle à nos confrères qu’elle préfère, pour sa part, utiliser un masque pas optimal que de ne pas se protéger du tout.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
138 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Appli 20'

10.05.2020 à 20:28

Alors, on se tutoie? OK?

Sabrina GVA

10.05.2020 à 11:51

Tout d'abord, personne n'achètera des produits Made in Suisse qui couteront les yeux de la tête et ou on ca arnaquer d'avantage le consommateur. L'idéal serait de faire partenariat avec d'autres géants Pharma comme l'INDE qui produisent, entre autres, des génériques de qualité imbattable, à prix défiant toute concurrence. Et les Indiens sont bien plus fiables que les bridés Asiates qui vont entourlouper à la première occase.

philae

09.05.2020 à 21:12

C'est très simple. Je n'utiliserai un masque que si il est offert. Je ne paie pas des escrocs qui s'en foutent plein les poches sur le dos de la santé. Si le CF exige le port obligatoire du masque, qu'ils les fournissent. Quant aux transports publiques, il faut oublier. CEVA = Corona Express Virus Assuré. Je voyage en toute sécurité sanitaire. Avec ma bagnole.