25.07.2020 à 13:55

Vaud

Les masques gratuits du canton s’écoulent lentement

L’État fournit aux plus démunis des masques jetables, mais ils partent bien moins vite qu’imaginé.

de
XFZ

Les masques du canton s’écoulent doucement. (Photo d’illustration)


Les masques du canton s’écoulent doucement. (Photo d’illustration)

KEYSTONE

En une semaine, un peu moins de 4000 personnes en ont réclamés, sur 75’000 bénéficiaires potentiels. Les masques jetables distribués par les autorités cantonales vaudoises n’ont pas provoqué la ruée envisagée. «Nous nous étions préparés à une distribution de 6000 boîtes par jour, rapporte Antonello Spagnolo, directeur Insertion et Solidarités à la Direction générale de la cohésion sociale, dans «24 heures». Il est vrai que l’affluence est pour l’instant très douce.» La distribution, menée par 30 centres médico-sociaux, s’adresse aux bénéficiaires des prestations complémentaires familles et AVS/AI, du revenu d’insertion, d’une rente-pont, d’une bourse d’études ou d’une avance sur pensions alimentaires.

En marge, l’Établissement vaudois d’accueil des migrants a annoncé aux demandeurs d’asile qu’il allait donner 25 francs par personne pour acheter des masques en tissu, lavables, début août. À noter que, dans le canton de Vaud, il est obligatoire de porter un masque, dès 12 ans, dans les commerces pouvant accueillir plus de dix clients. En outre, l’article de «24 heures» souligne que certains hôpitaux et cliniques refusent l’accès aux porteurs de masques en tissu. Seuls les masques «chirurgicaux» sont acceptés.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!