Les matons virés ont gain de cause
Actualisé

Les matons virés ont gain de cause

Le Tribunal des prud'hommes de l'administration cantonale vaudoise (Tripac) a partiellement donné gain de cause à des gardiens de prison de Vevey.

Le canton devra débourser 100 000 fr. pour dédommager deux des quatre personnes licenciées en 2004. Ils avaient accepté un jambon, un fromage et six bouteilles de vin. Cela avait été perçu comme de la corruption. Le canton confirme ces informations diffusées par Le Matin et 24 heures.

Ton opinion