Vdice de forme - Les mauvaises recommandations de YouTube
Publié

Vdice de formeLes mauvaises recommandations de YouTube

L’éditeur du navigateur Firefox a mis en évidence des errements issus du recours à l’intelligence artificielle par Google.

Les utilisateurs de l’extension RegretsReporter ont contribué aux résultats de cette analyse.

Les utilisateurs de l’extension RegretsReporter ont contribué aux résultats de cette analyse.

mozilla/montage

La fondation Mozilla a tiré le bilan annuel de RegretsReporter, son extension pour Firefox, son navigateur web, aussi disponible sur Chrome, le navigateur de Google, L’algorithme de recommandations de YouTube en prend pour son grade. Il est responsable du 71% des vidéos que les utilisateurs de l’extension n’auraient jamais voulu voir, selon l’analyse des données. Cette proportion est encore plus importante dans les pays non anglophones, notamment la France, relève le rapport de la fondation.

L’algorithme de recommandation est notamment coupable de proposer des vidéos qui sont par la suite retirées pour avoir enfreint les propres règles de la plateforme. En effet, environ 9% des vidéos recommandées et signalées comme «regrettables» par des utilisateurs de l’extension ont par la suite été retirées de YouTube.

C’est tout simplement bizarre. L’algorithme de recommandation allait en fait à l’encontre de ses propres capacités à… contrôler la plateforme

Brandi Geurkin, coauteur de l’analyse pour la fondation Mozilla.

Ce sont les informations erronées qui ont le plus heurté cet échantillon d’utilisateurs, volontaires et non représentatifs, de l’extension pour navigateurs web d’ordinateur de bureau. Des dizaines de milliers d’entre eux ont téléchargé l’extension, 1662 émettant au moins un rapport sur une vidéo YouTube qu’ils ont regretté avoir regardée, pour un total de 3362 rapports provenant de 91 pays entre juillet 2020 et mai 2021.

Pendant des années, YouTube a vanté les mérites de ses recommandations algorithmiques, qui sont à l’origine de plus de 70% du temps que les internautes passent à regarder YouTube, rappelle le site Cnet. La filiale de Google affirme de son côté toujours travailler à l’amélioration de ses recommandations et dit avoir apporté à son algorithme 30 modifications durant l’année écoulée.

Les remèdes de la fondation

Pour les utilisateurs YouTube, Mozilla recommande de vérifier à la fois les paramètres de données de YouTube et de Google et d’envisager de passer en revue les historiques de visionnage et de recherche afin de supprimer de potentielles mauvaises influences.

La fondation recommande aussi aux décideurs politiques de demander à YouTube et aux autres plateformes concurrentes de publier des informations et de créer des outils permettant aux chercheurs d’examiner de près ce genre d’algorithmes de recommandation.

(laf)

Ton opinion

3 commentaires