Santé : Les mères ayant accouché pendant la crise sanitaire devront payer
Publié

Santé Les mères ayant accouché pendant la crise sanitaire devront payer

Interpellé par la FRC, l’OFSP refuse de prolonger le délai de prise en charge des soins postpartum pour les jeunes mères, même si ceux-ci n’étaient pas accessibles pendant la crise sanitaire.

par
lvb
L’OFSP a décidé le 10 juin que les rendez-vous de soins postpartum ayant été repoussés à cause de la pandémie seront à la charge des jeunes mères, et parfois à 100%.

L’OFSP a décidé le 10 juin que les rendez-vous de soins postpartum ayant été repoussés à cause de la pandémie seront à la charge des jeunes mères, et parfois à 100%.

Keystone/Archives

Après l’accouchement, les jeunes mères bénéficient d’une couverture totale des soins postpartum, sans devoir payer la part relative à la franchise ni la quote-part de 10%, pendant cinquante-six jours. Or, les nombreux rendez-vous ayant été repoussés à cause de la pandémie devront être à la charge de ces femmes, parfois à 100%: la franchise à 2500 francs continue d’être l’une des plus répandues. L’Office fédéral de la santé publique (OFSP) en a décidé ainsi le 10 juin, comme le relate le quotidien «24heures».

Une décision de l’OFSP justifiée par les nombreux aménagements effectués pendant le confinement pour maintenir les soins dispensés aux jeunes mères, notamment par le biais de consultations à distance. «La réponse de l’OFSP contourne la question des physiothérapeutes, dont l’accès était impossible pendant le confinement, rétorque Yannis Papadaniel, responsable santé à la Fédération suisse des consommateurs (FRC). C’est regrettable. L’OFSP a sûrement cédé à la pression des assureurs.»

Ton opinion

261 commentaires