Lausanne: «Les migrants, ce sont aussi nos enfants»
Actualisé

Lausanne«Les migrants, ce sont aussi nos enfants»

Des personnes ont formé mercredi matin un cercle de silence à Lausanne. L'action demandait l'arrêt des expulsions de migrants et l'humanisation de l'accueil en Suisse.

L'action réunissait protestants et catholiques.

L'action réunissait protestants et catholiques.

Une trentaine de personnes réunissant protestants et catholiques se sont rassemblées devant l'Eglise Saint-Laurent à Lausanne pour soutenir en silence les expulses, en ce 25e anniversaire de la Convention nternationale des droits de l'enfant.

«Construisons des ponts, pas des murs», «La dignité humaine doit être respectée et protégée», pouvait-on lire notamment sur les pancartes brandies par les participants au cercle de silence. Dans leur tract, les Eglises protestante et catholique affirmaient: «Les migrants, ce sont aussi nos enfants.»

«Avec le climat politique actuel, la situation des migrants se péjore», a déclaré à l'ats Laurent Zumstein, pasteur et coordinateur du Département solidarité. «Beaucoup de familles ont dû partir cet automne».

Les Eglises veulent interpeller à la veille de Noël. Rappelant que Joseph et Marie ont essuyé un refus quand ils ont frappé à la porte de l'auberge, elles «invitent chacun à se poser la question de nos capacités d'accueil». (ats)

Ton opinion