Vaud - Ebola: Les migrants d'Afrique de l'Ouest mis en quarantaine
Actualisé

Vaud - EbolaLes migrants d'Afrique de l'Ouest mis en quarantaine

Les requérants arrivés depuis moins de 21 jours des pays où sévit le virus seront cantonnés à Saint-Loup dès leur entrée en Suisse. Les cas suspects iront au CHUV.

par
Abdoulaye Penda Ndiaye

Pour barrer la route à Ebola, l'Office fédéral de la santé publique (OFSP) a les requérants à l'œil. Les migrants ciblés sont les demandeurs d'asile fraîchement arrivés du Liberia, de la Sierra Leone et de Guinée, pays touchés par cette maladie qui se transmet par le contact avec une personne ou un animal infecté.

Selon nos informations, un dispositif spécial a été mis en place dans les centres d'enregistrement en Suisse alémanique, au Tessin et à Vallorbe (VD). Les requérants en provenance de ces trois Etats seront mis en quarantaine s'ils ont quitté leur pays depuis moins de 21 jours. «Les décisions sont prises par le médecin cantonal», signale l'OFSP.

Titulaire du poste dans le canton de Vaud, Karim Boubaker confirme que «la zone d'attente» se trouve sur le site hospitalier de Saint-Loup. Avant de préciser que «les requérants n'occuperont pas les lits des patients». Tous les cas suspects seront acheminés au CHUV, où ils feront l'objet d'une «prise en charge avec isolement», ajoute-t-il.

Dans l'éventail des mesures préventives, Berne vient aussi d'envoyer un courrier aux quelque 1000 ressortissants du Liberia, de Guinée et de la Sierra Leone séjournant en Suisse. Ils sont invités à la vigilance lors de leurs vacances au bercail. Le seul cas Ebola en Suisse remonte à 1995. Une zoologiste bâloise avait été guérie.

Rallonge fédérale pour combattre Ebola

La Suisse a décidé d'augmenter son aide pour lutter contre la progression de l'épidémie en Afrique de l'Ouest. Elle va verser 5 millions de francs supplémentaires, a indiqué hier le Département fédéral des affaires étrangères. La somme s'ajoute aux 4 millions déjà alloués. Berne fournit notamment une contribution au service aérien humanitaire des Nations Unies, qui a ouvert une ligne aérienne afin d'apporter laide nécessaire aux trois pays touchés par le virus. Ebola a tué au moins 2811 personnes sur 5864 cas recensés depuis le début de l'année.

Cas suspect du Guinéen: tests négatifs«Le jeune Guinéen admis au CHUV na pas été contaminé par le virus Ebola.» LOffice fédéral de la santé publique a indiqué hier que les analyses de labo¬ratoire avaient montré que le requérant nétait pas infecté. Lors de son arrivée au centre denre¬gistrement de Vallorbe (VD), le 17 septembre, le demandeur dasile avait déclaré quun membre de sa famille était décédé de la maladie en Guinée. Placé en quarantaine, il a présenté un état fiévreux qui a nécessité son transfert au CHUV.

Précision de l'OFSP

L'Office fédéral de la santé publique (OFSP) précise que les personnes en provenance des pays où sévit Ebola seront soumis à un questionnement serré. Seules les personnes qui ont été en contact avec des personnes ayant contracté la maladie ou des personnes décédées des suites d'Ebola feront l'objet de clarification sur leur état et d'attentions particulières.

Ton opinion