Actualisé 27.02.2019 à 11:10

SuisseLes mineurs interdits de solarium dès le 1er juin

L'accès aux solariums sera interdit aux personnes de moins de 18 ans car les radiations risquent, à long terme, de provoquer le cancer de la peau.

Les traitements cosmétiques avec des lampes flash et des lasers de forte puissance seront mieux encadrés.

Les traitements cosmétiques avec des lampes flash et des lasers de forte puissance seront mieux encadrés.

Keystone

Les mineurs ne pourront plus se faire bronzer au solarium à partir du 1er juin. Le Conseil fédéral a fixé mercredi à cette date l'entrée en vigueur d'une nouvelle réglementation visant à mieux protéger la population contre les rayonnements dangereux.

L'accès aux solariums sera interdit aux personnes de moins de 18 ans car les radiations risquent, à long terme, de provoquer le cancer de la peau. L'ordonnance renforce aussi les contrôles et l'information relatifs aux dangers d'un excès de rayons ultraviolets.

Les traitements cosmétiques avec des lampes flash et des lasers de forte puissance seront mieux encadrés. Il faudra un certificat de compétences pour effectuer treize traitements dont l'épilation au laser ou le traitement de la cellulite et des rides. Son obtention prendra vraisemblablement de deux à dix jours. La formation du personnel qualifié incombera au secteur des soins esthétiques.

Les traitements au laser tels que l'élimination de verrues ou de varices resteront l'apanage des médecins. Mais il sera désormais interdit d'éliminer des grains de beauté au moyen du laser et des tatouages au moyen de lumière intense pulsée.

Niveau sonore des concerts

Le public doit également être protégé contre les effets nocifs du son et des rayons laser. Le Conseil fédéral a toutefois fait marche arrière sur les concerts après la consultation: les organisateurs ne seront pas obligés d'enregistrer le niveau sonore et il n'y aura pas de nouvelles exigences concernant les appareils de mesure.

La branche de l'événementiel s'est engagée à élaborer une recommandation sur le sujet, qui devrait contribuer au respect du niveau sonore autorisé et à une meilleure protection de l'ouïe, justifie le gouvernement. Avec la réforme, les organisateurs de manifestations avec un son supérieur à 93 dB(A) devront désormais distribuer gratuitement des protections pour les oreilles au public.

Contre les pointeurs laser

Réclamée par le Parlement après des attaques contre des pilotes d'avion, la loi permettra sinon d'interdire les pointeurs laser très dangereux. Les autorités pourront proscrire l'importation, le transit, la remise ou la détention de produits très dangereux et infliger jusqu'à un an de prison en cas de violation.

La police peut déjà confisquer des pointeurs laser dangereux, mais sans possibilité de sanction jusqu'ici. Ce volet n'était pas contesté. Au Parlement, la droite a grincé des dents face aux dispositions qui encadrent l'utilisation d'appareils en principe non dangereux, mais puissants, notamment dans le cadre de solarium.

Les cantons contrôleront par échantillonnage l'observation des dispositions légales. L'Office fédéral de la santé publique informera le public des effets et risques liés à l'exposition au rayonnement non ionisant et au son. Le Conseil fédéral devra analyser l'efficacité et la nécessité de la loi au bout de huit ans. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!