Actualisé 18.01.2007 à 09:22

Les Miss contre-attaquent

LAUSANNE – Miss Suisse romande (MSR) compte bien reprendre le flambeau à Miss Beauté romande.

Selon Laurent Jolliat, consultant en marketing, le label «Miss Suisse romande» représenterait 300 000 fr. de visibilité média. Après une année 2006 en demi-teinte, où les sponsors ont fuit massivement vers l'élection concurrente Miss Beauté romande (MBR), c'est autour d'une nouvelle équipe que Laurence Béhard-Hérard reprend les rennes du concours. Elle s'est associée au Genevois Olivier Muller, qui a investi dans la société MSR-Organisation. Les inscriptions 2007 s'ouvrent aujourd'hui. Pour la première fois, les détentrices d'un permis C peuvent participer. Il reste encore à éclaircir par l'organisation si le concours sera interdit ou non aux femmes ayant subi des retouches esthétiques. Des castings sont agendés entre le 26 janvier et le 10 février dans tous les cantons romands. La finale aura lieu le 5 mai. Selon M. Muller, la Miss remportera une corbeille d'environ 100 000 fr., dont 50 000 fr. en liquidités. Autre nouveauté, les candidates suivront un entraînement physique et mental sous la houlette de Carl Emery, entraîneur de kick-boxing. Thierry Ventouras, directeur des divertissements de la TSR, aura un œil attentif: «Nous n'avons pris aucun engagement envers l'un ou l'autre des concours cette année. Je ne pense pas qu'il y ait de la place pour deux élections. Nous ferons un choix pour 2008 entre les deux.»

Juan Caido

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!