Les montres suisses s'exportent en masse

Actualisé

Les montres suisses s'exportent en masse

En mai, les exportations horlogères ont progressé de 18,1 % pour atteindre 1,226 milliard de francs. Sur les 12 derniers mois, la croissance s'est montée à 10,6 %.

La performance du mois dernier s'est réalisée contre toute attente, a indiqué jeudi la Fédération horlogère (FH). La comparaison avec mai 2005 s'avérait difficile, la croissance enregistrée à cette période s'étant montée à 30 %. En deux ans, les exportations ont bondi de plus de 50 % durant ce mois.

Le nombre de montres-bracelets exportées a crû de 26,4 %, à 2,1 millions d'unités. Les garde-temps en acier ont été particulièrement plébiscités. Les horlogers en ont vendu 1,06 million de pièces pour un montant total de 478,2 millions de francs, en hausse de 22 %.

Or plébiscité

Les montres en or 18 carats ont aussi contribué à la croissance du mois de mai, progressant de 10,5 % en nombre et de 17,8 % en valeur. Les garde-temps plaquées or ont également été bien appréciées.

Par gamme de prix, les bon marché ont affiché une progression aussi remarquable que celles valant plus de 3000 francs. Au-dessous de 200 francs, le nombre de pièces a en effet augmenté de plus de 30 % et de 11,2 % en valeur. Les taux ont été deux fois plus faibles entre 500 et 3000 francs.

Presque tous les marchés ont contribué à la croissance. Les meilleurs résultats n'ont toutefois pas été réalisés vers les plus importants débouchés comme les Etats-Unis et Hong Kong, remarque la FH. En Europe, l'Allemagne a le plus favorisé la hausse, avec une progression de 50 % réalisée en grande partie grâce aux ventes de montres de plus de 3000 francs. (ats)

Ton opinion