Avalanche en Norvège: Les morts sont 3 médecins et 2 banquiers
Actualisé

Avalanche en NorvègeLes morts sont 3 médecins et 2 banquiers

Trois des quatre Suisses tués lundi par une avalanche en Norvège étaient Genevois, le dernier Vaudois.

par
fkz/rle/dmz/ats

A la demande de son maire, Thomas Barth, le Conseil municipal de Veyrier (GE) a observé une minute de silence, mardi. Il souhaitait ainsi honorer la mémoire de deux de ses habitants, tués lundi avec deux autres randonneurs suisses et un guide français, dans une avalanche au nord de la Norvège. Il s'agissait de la coulée la plus meurtrière depuis 1986 dans ce pays.

L'un des deux Veyrites, Alain P., travaillait pour la banque privée LODH (Lombard Odier Darier Hentsch). Patrick S., un collègue de ce cadre quinquagénaire, était aussi du voyage et a été tué par la coulée, a confirmé un membre de la banque. Les deux autres victimes suisses étaient des médecins, comme le guide haut-savoyard qui accompagnait le groupe, a indiqué hier soir la RTS. L'un était chef de clinique à l'Hôpital cantonal de Genève et l'autre travaillait dans le canton de Vaud. Les quatre randonneurs fréquentaient le même club d'alpinisme de Genève. Quant au survivant, il serait Valaisan, selon Le Matin Online.

Décrits comme chevronnés, ces skieurs «ont fait une grosse erreur», a estimé mardi le guide de montagne Graham Austick, qui travaille depuis 2003 dans la région du drame. Un avis confirmé par le spécialiste en avalanches Lien Kjetil Bratt. Selon lui, le groupe n'aurait jamais dû emprunter cette pente à 42 degrés, dans une zone où le danger d'avalanche était classé 3 sur 5: «S'aventurer sur des pentes de plus de 30 degrés avec ces conditions est extrêmement risqué.»

(fkz/rle/dmz/ats/afp)

Ton opinion