Actualisé 07.04.2017 à 12:36

GenèveLes motos débarquent sur les voies de bus

Pour fluidifier le trafic, le canton du bout du lac va faire cohabiter deux-roues et véhicules des transports publics sur une même voie de circulation. Un test cantonné à un seul tronçon pour le moment.

de
comm
La voie de gauche sera réservée aux deux-roues et aux bus pendant l'heure de pointe du matin. (Photo: Google)

La voie de gauche sera réservée aux deux-roues et aux bus pendant l'heure de pointe du matin. (Photo: Google)

Les motards genevois vont pouvoir rouler sur une voie de bus sans peur de se faire amender. Dès le 10 avril, la Direction générale des transports modifiera l'affectation de circulation de la voie de gauche du tronçon de la route de Chancy situé entre le giratoire de Laconnex et celui d'Aire-la-Ville, en direction de Genève, annonce vendredi un communiqué.

La voie de gauche sera réservée aux transports publics du lundi au vendredi de 7h à 9h. Les taxis et les motocycles sont également autorisés à y circuler. Une signalisation adaptée a été posée. Cette mesure est mise à l'essai durant une année et un bilan sera communiqué en 2018.

Le changement d'affectation de cette voie de circulation est l'une des 102 mesures de mise en œuvre de la loi pour une mobilité cohérente et équilibrée (LMCE), plébiscitée le 5 juin 2016 par les Genevois à près de 68%, que le Département des transports (DETA) a présenté il y a quelques jours.

Vitesse commerciale des TPG améliorée

La création de cette voie de bus dynamique sur la route de Chancy afin de permettre un gain de temps sur le parcours des lignes K et L fait partie des mesures présentées sous le chapitre des «pénétrantes multimodales». Ces dernières visent à assurer une liaison efficace et performante entre les limites cantonales et la moyenne ceinture pour l'ensemble des modes de transports.

Le DETA a en effet constaté qu'à l'heure actuelle, dans ce secteur, la voie de gauche n'est que peu utilisée, en particulier aux heures de pointe. Il ne s'agit pas de permettre aux deux-roues motorisés et aux taxis d'emprunter une voie de bus mais de permettre aux bus de circuler de façon plus rapide sur un tronçon routier, par l'emprunt de la voie de gauche.

«Si la LMCE nous permet de prioriser certaines zones, nous n'oublions pas que le libre choix du mode de transport est inscrit dans la constitution. Cette nouvelle mesure innovante qui permet d'améliorer la vitesse des transports publics sans péjorer le trafic individuel y répond parfaitement», déclare M. Luc Barthassat, conseiller d'Etat chargé du DETA.

Actuellement, ce tronçon routier est surchargé aux heures de pointe du matin et la vitesse commerciale des transports publics en est affectée. Cette action vise à leur faire gagner un temps de parcours estimé à plus de 2 minutes sur ce tronçon, sans toutefois péjorer le trafic individuel.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!