Crise grecque: «Les négociations prendront un moment»
Actualisé

Crise grecque«Les négociations prendront un moment»

Le ministre allemand des Finances Wolfgang Schäuble a prévenu que d'éventuelles nouvelles négociations avec Athènes prendraient «un moment».

Wolfgang Schäuble a accordé un entretien au quotidien allemand «Bild».

Wolfgang Schäuble a accordé un entretien au quotidien allemand «Bild».

Le programme d'aide dont bénéficiait la Grèce a expiré, a rappelé M. Schäuble. Après le référendum, «les Grecs peuvent faire une demande pour ouvrir des négociations», mais celles-ci auraient lieu «sur une base complètement nouvelle et dans un contexte dégradé», a-t-il prévenu dans un entretien au tabloïd allemand Bild a paraître samedi. «Cela va prendre un moment», a-t-il ajouté, selon des extraits de l'interview mis à disposition par Bild vendredi. «S'il y a une telle demande, les ministres des Finances vont l'examiner et, si certaines conditions sont remplies, l'Eurogroupe se prononcera en faveur de nouvelles négociations», a-t-il détaillé.

En Allemagne, le Bundestag, chambre basse du Parlement en vacances parlementaires à partir de vendredi, devrait se réunir pour donner un mandat de négociation au gouvernement. S'il était question d'une nouvelle aide, ce ne pourrait être que «selon le principe clair: soutien en échange de véritables contreparties», à savoir «des réformes», a asséné M. Schäuble.

«Et je sais déjà que ce seraient des négociations très difficiles, car la situation a empiré de manière dramatique en Grèce ces dernières semaines», a ajouté le grand argentier allemand, coutumier ces derniers mois des déclarations pessimistes et peu disposé à la clémence envers Athènes.

(afp)

Ton opinion