Salaires CFF: Les négociations sont dans l'impasse
Actualisé

Salaires CFFLes négociations sont dans l'impasse

Faute d'accord, le tribunal arbitral tranchera sur la question des salaires aux CFF.

Faute d'avoir trouvé un accord avec l'ex-régie fédérale, les syndicats font appel au tribunal arbitral. La décision de cette instance composée de représentants des CFF et des syndicats devrait tomber en mars 2010.

Lors de la troisième et dernière ronde de négociations, la communauté de négociations exigeait une hausse générale de 0,6%, indique-t-elle mardi dans un communiqué. Pour cette coalition formée du Syndicat du personnel des transports (SEV), de transfair, de VSLF et de l'Association des cadres des transports publics (ACTP), il en va de l'égalité de traitement avec le personnel de la Confédération.

Hausse «inadéquate»

Pour les CFF, «une augmentation générale des salaires est inadéquate lorsque le niveau de renchérissement est inexistant», indique l'ex-régie dans un communiqué. Les CFF considèrent les taux d'augmentation à fin novembre comme référence. Ils ont proposé diverses mesures représentant 0,8% de la masse salariale, les syndicats de 1,9%.

L'entreprise de transports ne compte par ailleurs pas mettre davantage la main à la poche pour l'assainissement de la caisse de pension, prévient-elle. Pas question d'aller plus loin que le concept d'assainissement décidé par le Conseil d'administration en septembre. Paritaire, il met à contribution les CFF, le personnel et la Confédération.

En 2008, les employés des CFF ont bénéficié d'une hausse de salaire de 1,8% pour compenser le renchérissement. Les 27'000 collaborateurs soumis à la CCT ont également touché une prime unique de 500 francs chacun (0,6%).

(ats)

Ton opinion