Les négociations talibans-Sud-Coréens ont pris fin
Actualisé

Les négociations talibans-Sud-Coréens ont pris fin

Ghazni - Les négociations directes entre talibans et Sud- Coréens sur les 21 otages détenus par les miliciens islamistes ont pris fin samedi à Ghazni, dans le sud de l'Afghanistan.

Les discussions ont eu lieu sous l'égide du CICR.

Un journaliste de l'AFP présent aux abords du bâtiment du Croissant Rouge afghan en plein centre de Ghazni (140 km au sud de Kaboul), lieu des discussions, a également vu les délégations repartir.

«Les discussions se sont achevées pour aujourd'hui. Les parties ont quitté la salle et sont rentrées chez elles», a déclaré Franz Rauchenstein, le numéro deux du Comité international de la Croix- Rouge (CICR) en Afghanistan, qui se trouve sur place.

Il n'a fourni aucun détail sur les discussions, expliquant que son organisation, qui joue un rôle de «facilitateur», n'y a pas pris part.

«Optimisme»

Au deuxième jour de leur face-à-face avec la délégation de Corée du Sud, les négociateurs talibans s'étaient dits «optimistes» lors d'un point de presse exceptionnel dans la matinée, tout en réitérant qu'ils exigeaient la libération de leurs camarades emprisonnés dans les geôles afghanes.

Les autorités afghanes ont toutefois réaffirmé qu'elles ne cèderaient pas aux exigences des ravisseurs.

«Les otages seront libres si le gouvernement accepte nos demandes pour libérer les prisonniers», a-t-il dit. «Certains de nos prisonniers doivent être libérés», avait insisté Qari Bashir.

Les Sud-Coréens, au nombre de 23 initialement, ont été enlevés le 19 juillet non loin de la ville où ont lieu les discussions. Deux d'entre eux, deux hommes, ont été exécutés par les talibans.

(ats)

Ton opinion