Drame à Toulouse: Les néonazis finalement mis hors de cause
Actualisé

Drame à ToulouseLes néonazis finalement mis hors de cause

Les trois militaires du 17e régiment de parachutistes (RGP) de Montauban, dénoncés en 2008 pour s'être fait photographier en faisant le salut nazi, n'auraient rien à voir avec les meurtres.

Les trois militaires français radiés de l'armée en 2008 pour activités néo-nazies ont été mis hors de cause dans les tueries perpétrées ces derniers jours à Toulouse et dans sa région, a-t-on appris mardi de source policière.

«Deux d'entre eux ont été entendus cette nuit par les enquêteurs et mis hors de cause», a déclaré cette source à Reuters.

Le troisième avait été entendu la semaine dernière et déjà mis hors de cause après la fusillade qui a coûté la vie à trois soldats de leur ancien régiment, le 17e Régiment du génie parachutiste de Montauban.

«Les trois sont hors de cause», a ajouté la source, au lendemain de la fusillade qui a coûté la vie à quatre personnes dans un collège-lycée juif du nord-est de Toulouse.

Les corps quittent l'école pour être rapatriés en Israël

Les dépouilles des trois enfants juifs et du rabbin froidement assassinés lundi à Toulouse ont quitté mardi l'école où ils ont été tués afin d'entamer leur dernier voyage vers Israël où ils seront inhumés, a constaté une journaliste de l'AFP.

Les corps devaient prendre la direction de l'aéroport pour être acheminés vers Paris. De là, un avion doit les transporter en Israël en vue de leur inhumation mercredi.

Juppé accompagnera les familles des victimes en Israël

Le chef de la diplomatie française Alain Juppé accompagnera les familles des victimes de la tuerie dans une école juive de Toulouse dans l'avion qui les conduira en Israël et assistera aux funérailles des trois enfants et du rabbin tués lundi, a indiqué le ministère des Affaires étrangères.

Le départ du ministre et des familles est prévu mardi dans la soirée, a déclaré à l'AFP Bernard Valero, porte-parole du Quai d'Orsay.

(ats/afp)

Une marche silencieuse dimanche à Paris

Une marche silencieuse sera organisée dimanche prochain à 15h à Paris, en souvenir des victimes des fusillades de Toulouse et Montauban, a annoncé mardi Richard Prasquier, président du Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF).

Les représentants des communautés juive et musulmane de France ont été reçus ensemble à la mi-journée par le président Nicolas Sarkozy, au lendemain de la fusillade qui a fait quatre morts dans une école juive de Toulouse.

«Au nom de la communauté nationale, nous allons organiser une marche silencieuse en souvenir de ces actes abominables, entre Montparnasse et les Invalides», a déclaré M. Prasquier, à sa sortie de l'Elysée.

Ton opinion