Basketball: Les Nets envoient un sacré message à leurs adversaires
Actualisé

BasketballLes Nets envoient un sacré message à leurs adversaires

Sous l’impulsion de son duo de choc Kyrie Irving/Kevin Durant, Brooklyn a dynamité les Boston Celtics 123-99.

Kevin Durant (de face) et Kyrie Irving (de dos) ont fait feu de tout bois vendredi soir.

Kevin Durant (de face) et Kyrie Irving (de dos) ont fait feu de tout bois vendredi soir.

AFP

Brooklyn et son duo de canonniers Kyrie Irving/Kevin Durant ont envoyé un message à la conférence Est de la NBA en corrigeant Boston vendredi, un «Christmas Day» qui a aussi souri aux Lakers de LeBron James, qui ont remporté leur premier succès contre Dallas.

Cueillis à froid mardi en ouverture du championnat par leurs rivaux «angelenos» des Clippers, les champions en titre ont vite rectifié le tir aux dépens de Dallas (138-113) au Staples Center. Auteur de 22 points (10 passes, 7 rebonds), James en a profité pour se hisser à la 2e place des meilleurs marqueurs en matches de Noël (383 pts en 15 apparitions), juste derrière l’idole défunte des lieux, Kobe Bryant (395 en 16 rencontres).

Surtout, avec l’aide de l’autre star Anthony Davis, auteur de 28 points (8 rebonds, 5 passes), il a remis sur les bons rails son équipe apparue en rodage jusqu’ici et qui a montré du mieux collectivement, à l’image du banc d’où sont venus pas moins de cinquante points, dont 22 pour le seul Montrezl Harrel.

En face, la défense des Mavs a pris l’eau et Luka Doncic, pas encore au meilleur de sa forme (27 pts, 7 passes tout de même), n’a jamais pu réellement peser pour empêcher un deuxième revers d’affilée.

Brooklyn confirme

Tout va pour le mieux chez les Nets: une deuxième victoire consécutive pour commencer la saison, qui plus est cinglante (123-99) chez un de ses rivaux à l’Est, Boston, au cours de laquelle Irving s’est régalé à être le «Père Fouettard» de son ancienne équipe avec 37 points inscrits (8 passes, 6 rebonds), à 7/10 derrière l’arc, battant le record de la spécialité pour un match du 25 décembre.

Durant n’a pas été en reste. Il a ajouté 29 points (9/16 aux tirs), confirmant sa montée en puissance après un an et demi sans basket, le temps de se remettre d’une rupture d’un tendon d’Achille. Ses 16 points dans le troisième quart-temps ont permis à son équipe de se détacher.

Pour les Celtics, où seul Jaylen Brown a surnagé (27 pts), ce Noël est à oublier puisque quelques heures avant le match, décédait à 88 ans une de leurs légendes K.C. Jones.

Le point

NBA. Résultats de vendredi: Miami Heat – New Orleans Pelicans 111-98. Milwaukee Bucks – Golden State Warriors 138-99. Boston Celtics – Brooklyn Nets 95-123. Los Angeles Lakers – Dallas Mavericks 138-115. Denver Nuggets – Los Angeles Clippers 108-121.

Butler touché à la cheville droite

Le Heat, finaliste du dernier championnat, a décroché vendredi sa première victoire (111-98) de la saison contre les Pelicans, grâce notamment à 23 points de Duncan Robinson qui a égalé le record de 7 paniers à trois points réussis pour un match de Noël.

Deux jours après une entame perdante chez le voisin Orlando (113-107), où l’équipe a manqué de gaz en fin de cette rencontre disputée 72 jours seulement après sa défaite en play-off contre les Los Angeles Lakers, Miami a cette fois su tenir la distance.

Elle a immédiatement pris les devants, pour compter 13 longueurs d’avance à la pause. Le temps pour le shooteur Robinson d’arroser ses six premiers paniers à longue distance, réalisant alors le plus gros total pour une première période d’un match de Noël.

Privé en seconde période de Jimmy Butler, le héros des dernières finales, touché à la cheville droite, Miami a laissé New Orleans revenir à cinq longueurs en début de quatrième quart-temps. Mais deux de ses hommes forts, Bam Adebayo (17 pts) et Goran Dragic (18 pts, 9 passes), ont poussé le coup d’accélérateur nécessaire pour assurer le succès floridien.

Les 32 points de Williamson n’ont pas suffi

Côté Pelicans, deux jours après leur probante victoire (113-99) à Toronto, cette défaite est la première de la saison, malgré des performances remarquables de Zion Williamson et Brandon Ingram, auteurs de 32 et 28 points.

Le «Christmas Day» se poursuit avec quatre autres affiches alléchantes à suivre: Milwaukee-Golden State, Boston-Brooklyn, Lakers-Dallas et Denver-Clippers.

Houston pourra enfin commencer sa saison

Avec neuf joueurs valides, dont James Harden, autorisé à jouer après en avoir été empêché pour avoir enfreint le protocole sanitaire de la NBA lié au coronavirus, Houston pourra disputer son premier match de la saison ce samedi à Portland. Huit joueurs minimum sont requis pour qu’une équipe puisse être alignée en championnat. Un nombre que n’avaient pas pu atteindre les Rockets mercredi au moment d’affronter Oklahoma City.

Après les tests positifs au Covid-19 de l’ailier Ben McLemore puis du rookie Kenyon Martin Jr., qui se sont aussitôt placés en quarantaine, quatre autres joueurs en ont fait de même: le pivot DeMarcus Cousins et les arrières John Wall, Eric Gordon et Mason Jones pour avoir été cas contacts de Martin Jr.

S’est ajouté à cette liste Harden, qui a aussi été tenu de se placer en quarantaine pendant quatre jours après avoir participé à une soirée au cours de laquelle il a été filmé sans masque. Il a dû passer un test négatif quotidien avant d’être autorisé à reprendre ses activités avec l’équipe. / AFP

(AFP)

Ton opinion

8 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Greta Grabo

26.12.2020, 15:43

sport aberrant et ridicule

Marguerite69

26.12.2020, 11:51

Je suis choqué par le manque de diversité dans le basketball. On n'y voit quasiment pas de Blancs, Indiens et Chinois. Un peu moins. de racisme serait le bienvenue.

Pierre Maudet

26.12.2020, 09:18

C’est magnifiques, le basket-ball 🏀 NBA est de retour sur.