Football – Les neuf commandements de Xavi
Publié

FootballLes neuf commandements de Xavi

À peine en fonction, le nouvel entraîneur du FC Barcelone a décidé de mettre de l’ordre dans le vestiaire. Il a édicté des règles concernant le comportement des joueurs.

par
Claude-Alain Zufferey
Xavi Hernandez est de retour à la maison. Une maison dans laquelle il va remettre de l’ordre.

Xavi Hernandez est de retour à la maison. Une maison dans laquelle il va remettre de l’ordre.

AFP

À l’image, de Frank Lampard lorsqu’il a pris les commandes de Chelsea, Xavi Hernandez a serré la vis d’entrée de jeu en instaurant neuf règles que les joueurs vont devoir suivre, sous peine de sanctions.

L’Espagnol l’avait annoncé dès sa première conférence de presse en terre catalane: «Il n’y a pas besoin d’être dur, il faut se plier aux règles. Quand je jouais et qu’il y avait des règles dans le vestiaire, ça marchait bien. Quand il n’y en avait pas, ça ne marchait pas bien. Ce n’est pas de la discipline, c’est de l’ordre.»

Une marge de manœuvre réduite

Le passage aux actes ne s’est pas fait attendre. Le nouveau coach du FC Barcelone a donc défini un ensemble de règles et de principes que tous les joueurs et le personnel doivent mettre en pratique. Contrairement à certains autres coaches, il ne pense pas que les joueurs sont assez professionnels pour savoir ce qu’ils peuvent faire ou ne pas faire.

Les joueurs doivent arriver 90 minutes avant le début de l’entraînement

Au Barça, les entraînements débutent généralement à 11 h du matin. Fini les joueurs qui se présentent à la Ciutat Esportiva Joan Gamper à 10 h 40. À partir de cette semaine, tout le monde doit être présent à 9 h 30 afin de pouvoir prendre un petit-déjeuner en commun et de discuter de l’aspect tactique de la séance à suivre.

Le personnel doit arriver deux heures avant le début de l’entraînement

Soucieux de montrer l’exemple, Xavi Hernandez veut que son personnel d’encadrement rejoigne son lieu de travail deux heures avant l’entraînement. De sorte que tout soit prêt au moment où les joueurs arrivent.

Les joueurs doivent manger à la cantine du club

Les stars de la première équipe ne pourront plus mener la grande vie, elles devront prendre le repas de midi à la cantine, sous la supervision des nutritionnistes du club. «Veiller à ce que les joueurs se nourrissent correctement permet d’éviter les blessures et d’améliorer leur rendement physique», a déclaré Xavi.

Le retour des amendes

Depuis le départ de Luis Enrique en 2017, les amendes pour les infractions mineures, graves ou très graves avaient été abandonnées. Le temps du laxisme est terminé. Désormais le tarif est de 100 euros pour un retard à l’entraînement, 200 euros pour une récidive, puis 400 euros et ainsi de suite. Selon le journal espagnol AS, certains joueurs avaient accumulé 6000 euros d’amendes en une seule saison lorsque Luis Enrique était à la tête de l’équipe. Autant dire que frapper au porte-monnaie ne les effrayait pas vraiment.

Un couvre-feu 48 heures avant les matches

Durant les deux jours précédant un match, les joueurs doivent avoir regagné leur domicile à minuit. Au vu des images qui circulent sur les réseaux sociaux, une telle règle n’est pas vraiment respectée dans tous les clubs. Et mis à part cela, Ousmane Dembélé avait pris l’habitude de jouer à la console jusque tard dans la nuit… tout en étant chez lui.

Une forme de méritocratie sera réintroduite

Les joueurs qui se donneront le plus à l’entraînement joueront en priorité. Ils commenceront les matches, tandis que les autres seront sur le banc ou, dans le pire des cas, relégués en tribunes. Cette règle n’est pratiquement jamais applicable. Au moins deux raisons à cela: le nombre de rencontres au programme et le nombre de blessés qui augmentent au fil des mois de compétition.

Les voyages en avion très encadrés

Concernant leurs activités en dehors du football, les Barcelonais devront également rendre des comptes. Fini les longs voyages qui pourraient affecter leurs performances. S’ils désirent prendre l’avion, ils doivent en référer à l’encadrement du club, qui va le faire valider par l’entraîneur Xavi.

Les sports à risque bannis

Les joueurs de Barcelone ne pourront plus faire du surf ou par exemple du vélo électrique. Ces types d’activités sont considérés comme des infractions très graves et leur pratique peut entraîner des ruptures de contrat. Dans ce cas, c’est le département juridique du club qui prendra l’affaire en main.

Être des exemples

Les joueurs, en tant que représentants et ambassadeurs du club, doivent être en tout temps des modèles. Ils devront faire preuve de compréhension envers les supporters et avoir une attitude irréprochable.

Ton opinion

8 commentaires