Publié

FranceLes nommés aux Victoires de la Musique révélés

La cérémonie a annoncé, lundi 11 janvier 2021, les noms de ceux qui auront une chance de remporter un trophée le 12 février 2021.

Aya Nakamura, ici sur la scène de la cérémonie en 2019, est nommée dans la catégorie Artiste féminine.

Aya Nakamura, ici sur la scène de la cérémonie en 2019, est nommée dans la catégorie Artiste féminine.

AFP

À l’inverse des Grammy Awards, les Victoires de la Musique auront bien lieu à la date prévue. La cérémonie se tiendra le 12 février 2021, sans public, à la Seine Musicale à Paris. Elle sera retransmise en direct sur France 2 et sera présentée par Stéphane Bern et Laurie Thilleman.

20minutes.fr apporte deux précisions. À cause de l’annulation de tous les concerts en 2020, les trophées de Meilleur concert et de Révélation scène ne seront pas attribués. Ces prix ont été remplacés par ceux de Révélation masculine et Révélation féminine. En outre, une nouvelle récompense a été ajoutée: celle du titre le plus streamé, entre le 1er décembre 2019 et le 30 novembre 2020. Le gagnant est d’ores et déjà connu. Il s’agit de «Ne reviens pas» signé Gradur en collaboration avec Heuss l’Enfoiré.

Les nommés sont:

Artiste féminine: Aya Nakamura, Pomme, Suzanne

Artiste masculin: Benjamin Biolay, Gaël Faye, Vianney

Album de l’année: «Grand Prix» de Benjamin Biolay, «Lundi méchant» de Gaël Faye, «Aimée» de Julien Doré, «Mesdames» de Grand Corps Malade, «Paradis» de Ben Mazué

Chanson de l’année: «Comment est ta peine?» de Benjamin Biolay, «Corps» d’Yseult, «Facile» de Camélia Jordana, «La Maison de retraite» de Michel Jonasz, «Mais je t’aime» de Grand Corps Malade & Camille Lellouche

Création audiovisuelle: «Nous» de Julien Doré, «La Vita Nuova» de Christine And The Queens, «Goliath» de Woodkid

Révélation masculine: Hatik, Hervé, Noé Preszow

Révélation féminine: Clou, Lous and The Yakuzas, Yseult

Titre le plus streamé: «Ne reviens pas» de Gradur feat. Heuss l’Enfoiré

(fec)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
29 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Faith 1981

12.01.2021 à 17:38

Un petit The Cure ! Vite.

Palex

12.01.2021 à 16:48

Quelle pauvreté musicale, tous le monde se clône l'un sur l'autre sauf peut-être "Christine and the Queen" qui se démarque par sa richesse. Où sont passés les ovnis punk, funk, reggae, soul , disco, blues, les richesses harmoniques des années 80....?

Cest qui

12.01.2021 à 16:45

une belle brochette d'inconnus