Etats-Unis: Les nounous organisaient des combats d'enfants
Actualisé

Etats-UnisLes nounous organisaient des combats d'enfants

Deux employées d'une crèche risquent la prison pour avoir créé un «Fight Club» à la garderie. L'une d'elles a filmé les bagarres et posté les images sur le web.

par
joc
Chanese White (gauche) et Erica Kenny ont encouragé les enfants à se battre.

Chanese White (gauche) et Erica Kenny ont encouragé les enfants à se battre.

Deux employées d'une crèche de Cranford (New Jersey) ont été arrêtées mardi dernier. Erica Kenny et Chanese White, respectivement 22 et 28 ans, sont inculpées de violence sur mineurs et de mise en danger du bien-être d'enfants. Pour se divertir, les deux jeunes femmes ont organisé, au moins une fois durant le mois d'août, des combats d'enfants. Une activité qu'elles avaient baptisé «Fight Club», en référence au roman et au film du même nom.

L'une des nounous aurait même filmé les bagarres pour les publier ensuite sur Snapchat. Les enquêteurs ont découvert de courtes vidéos montrant une dizaine d'enfants se battre. Sur les images, on peut entendre Erica Kenny pousser les filles et les garçons, âgés de 4 à 6 ans, à se malmener. Selon NBC New York, aucun enfant n'a été sérieusement blessé lors de ces bagarres.

«Nous sommes choqués et attristés»

«En tant que parents et personnel de soins, nous sommes choqués et attristés par cet incident isolé», a déclaré la direction de Lighbridge Academy, qui dirige la crèche impliquée dans l'affaire. «Cela me rend vraiment dingue, là. Je veux rentrer chez moi et demander à mon fils s'il a vu quelque chose du genre... Maintenant je me demande ce qui a bien pu se passer quand il était là-bas», a réagi une maman qui avait confié son enfant à cette crèche il y a deux ans.

Convoquées au tribunal ce vendredi, les deux nounous ont été licenciées et pourraient finir en prison, rapporte USA Today. Chanese White risque une peine maximale de 18 mois, tandis qu'Erica Kenny, qui a filmé les combats et posté les vidéos, pourrait passer cinq années derrière les barreaux.

Ton opinion