Tourisme: Les nuitées hôtelières en léger recul en Suisse

Actualisé

TourismeLes nuitées hôtelières en léger recul en Suisse

L'hôtellerie suisse a enregistré 20 millions de nuitées au cours de la saison estivale, entre mai et octobre.

Photo d'illustration.

Photo d'illustration.

Keystone

L'hôtellerie suisse a fait les frais d'une fréquentation étrangère en baisse durant la saison touristique d'été (de mai à fin octobre). Elle a enregistré 20 millions de nuitées au total, un nombre en recul de 0,2% (-33'000 unités) par rapport à la même période de 2015.

De mai à octobre, les touristes étrangers ont en effet moins fréquenté les hôtels helvétiques. Ils ont généré 11,2 millions de nuitées, soit 1,3% de moins (-144'000), a indiqué lundi l'Office fédéral de la statistique (OFS).

Les Suisses ont, quant à eux, soutenu le secteur en affichant 8,8 millions de nuitées. Ce nombre correspond à une progression de 1,3% ou 111'000 unités.

Sur le seul mois d'octobre, 2,8 millions de nuitées ont été enregistrées, en hausse de 2,7% ( 74'000) sur un an. Les mois de juin (-3,2%), de juillet (-0,4%) et d'août (-2%) s'affichent, par contre, en repli. En septembre toutefois, les nuitées ont augmenté de 0,7%, à 3,4 millions d'unités.

Recul pour la Chine

Sur l'ensemble de la saison estivale et en ne considérant que le continent asiatique, les visiteurs en provenance de Chine, sans Hong Kong, ont été les plus nombreux à bouder la Suisse, avec une baisse absolue de 215'000 nuitées, soit -22,1%.

Des chiffres qui n'inquiètent pas Suisse Tourisme. L'organisme de promotion touristique part du principe que ce recul va se résorber. «Plus de Chinois voyageront sur sol helvétique à l'avenir», a expliqué lundi à l'ats Markus Berger, porte-parole de Suisse Tourisme. Mais le nombre d'hôtes de l'Empire du Milieu devrait croître à un niveau inférieur à celui enregistré les années précédentes.

Pour hotelleriesuisse, le fléchissement enregistré auprès de cette clientèle peut être imputé au ralentissement de l'économie de ce pays, aux nouvelles prescriptions en matière d'octroi de visas et à des inquiétudes sécuritaires.

Selon Suisse Tourisme, le sentiment de sécurité devrait toutefois s'améliorer. Et la Suisse se positionne comme une destination sûre. Auparavant, les habitants de Chine venaient surtout sur sol helvétique lorsqu'ils effectuaient un voyage à travers l'Europe.

Les autres nationalités

Le Japon et l'Inde suivent, avec des replis de respectivement 34'000 unités (-10,8%) et 8300 (-1,8%). Le Brésil accuse lui une diminution de 11'000 nuitées (-9,5%).

Les hôtes allemands ont également généré moins de nuitées (-30'000, soit -1,5%), tout comme les Russes (-17'000, soit -10,7%). Avec 9700 nuitées en moins, l'Italie accuse un recul de 2,1%. Le Royaume-Uni est, lui aussi, en baisse (-6700 unités, soit -0,8%).

Les pays du Golfe s'affichent, par contre, en progression, avec 6800 nuitées de plus soit une augmentation de 0,9%. La Corée du Sud est également en hausse, avec 21'000 unités supplémentaires (10%). L'Espagne et l'Autriche progressent de 11'000 nuitées, soit respectivement 4,9% et 5,1%.

Plus d'Européens

Le continent américain connaît également une croissance avec 40'000 unités supplémentaires ( 2,6%). «Les Etats-Unis enregistrent une hausse de 55'000 nuitées ( 4,7%), soit la plus grande augmentation absolue de tous les pays de provenance étrangers», poursuit l'OFS. Le nombre de visiteurs européens a, lui, affiché une légère progression de 0,5%, soit 31'000 unités de plus.

Le continent asiatique enregistre, par contre, un recul de 197'000 nuitées, soit une baisse de 5,9%. Il en va de même pour l'Afrique (-12'000 nuitées, soit -7,2%) et l'Océanie (-5500, soit -2,6%).

Vaud en croissance

Au niveau des régions touristiques, dix zones sur quatorze enregistrent un repli de leurs nuitées. «La région de Lucerne et du lac des Quatre-Cantons affiche la plus grande baisse absolue (-82'000 nuitées, soit -3,6%)», ajoute l'OFS. Le territoire zurichois (-43'000 unités, soit -1,3%), l'Oberland bernois (-19'000, soit -0,9%) et Genève (-15'000, soit -0,9%) suivent.

Le Valais et les Grisons font un peu mieux, avec des replis respectifs de 5300 (-0,3%) et de 2000 (-0,1%). Quant au Tessin, il affiche la hausse absolue la plus marquée avec 99'000 nuitées supplémentaires, soit un bond de 6,3%. Derrière lui, figure le canton de Vaud, avec 52'000 nuitées en plus ( 3,4%).

Progression en Valais

Pour le seul mois d'octobre, les voyageurs européens, sans la Suisse, ont enregistré une augmentation de 23'000 nuitées ( 3,1%). Sur ce continent, les Allemands ont été les plus nombreux à venir avec une hausse absolue de 5400 unités, soit 2,2%.

Pour ce qui est de l'Amérique, le nombre de nuitées a augmenté de 7500 unités ( 4%). L'Océanie s'affiche également en progression de 1000 nuitées, soit un accroissement de 4,4%.

L'Asie affiche, elle, une diminution de 19'000 unités, soit une baisse de 5,2%. La Chine, toujours sans Hong Kong, a généré 30'000 nuitées de moins (-21,6%). Quant à l'Afrique, elle enregistre 2700 nuitées en moins (-10%).

Dans le détail, huit régions helvétiques sur quatorze ont vu leurs nuitées progresser. «Les Grisons affichent la plus importante augmentation absolue, avec 22'000 nuitées supplémentaires ( 9,6%)», explique l'OFS. Viennent ensuite le Tessin ( 21'000, soit 9,8%), Vaud ( 17'000, soit 8,5%) et le Valais ( 16'000, soit 8,2%).

La région de Lucerne et du lac des Quatre-Cantons connaît, en revanche, la baisse absolue la plus marquée. Elle enregistre un recul de 7700 nuitées, soit -2,6%. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion