Les Nyonnais ont refusé une hausse d'impôts
Actualisé

Les Nyonnais ont refusé une hausse d'impôts

Les citoyens de Nyon (VD) ont refusé dimanche la hausse d'impôt que leur proposait le conseil communal. Plus du trois quarts des votants s'est rangé aux arguments du comité référendaire.

Le projet de relever de 65 à 70 points le taux d'imposition a été balayé par 3870 non contre 1169 oui. 76,26 % des votants se sont opposés à la hausse d'impôts.

L'augmentation demandée par la municipalité aurait dû permettre à la commune d'engranger 3,8 millions de revenus supplémentaires et de faire baisser la part de Nyon au fonds de péréquation intercommunale.

Depuis l'entrée en vigueur début 2006 de ce nouveau dispositif, la participation de la ville a passé de 13,5 millions, à 21,5 millions. Selon les arguments de la Municipalité, la hausse aurait permis de réduire la facture péréquative de 2,3 millions.

La participation a atteint 43,5 %, un taux qualifié de «satisfaisant» par le Nyonnais David Saugy, président du comité référendaire, qui s'est réjoui du résultat du scrutin.

Davide Saugy déclare attendre le bouclement des comptes 2006 avant d'analyser de manière plus approfondie les conséquences du scrutin sur les finances de la localité.

L'Association pour une fiscalité responsable, favorable au projet de hausse d'impôts, «déplore qu'une majorité des votants se soit rangée aux arguments trompeurs avancés par les référendaires, dont la baisse d'impôts constitue l'unique fonds de commerce.»

(ats)

Ton opinion