Actualisé

Votations 27 novembreLes objets communaux en Suisse romande

Dans la ville de Genève, à Prilly ou encore à Bienne, les citoyens se sont rendus aux urnes dimanche.

Les Genevois se sont prononcés en faveur d'un projet de rénovation de la plaine de Plainpalais.

Les Genevois se sont prononcés en faveur d'un projet de rénovation de la plaine de Plainpalais.

Keystone/Archives

GenèveLes travaux d'aménagement des allées périphériques de la Plaine de Plainpalais débuteront en janvier. Les citoyens de la Ville de Genève ont largement accepté dimanche le crédit de 8 millions de francs destiné à terminer la rénovation de la Plaine, initiée en 1998.

Ce crédit était attaqué par un référendum de l'Association pour la défense des arbres et allées de la Plaine de Plainpalais, qui dénonçait le sacrifice d'un espace remarquable. Il a finalement été approuvé par 60,6% des votants. Le «oui» l'a emporté dans tous les bureaux de vote. Le taux de participation a atteint 38,6%.

Plusieurs scrutins vaudoisLe développement de Malley (VD) pourra se réaliser avec des tours. Les votants ont largement approuvé dimanche le plan partiel d'affectation (PPA) intercommunal. Les critiques émises durant la campagne «animée» seront «prises en compte», assurent les vainqueurs. Les partisans du PPA Malley-Gare l'ont emporté par 2173 oui contre 1542 non, avec un taux de participation de 47,29%, indiquent les communes de Prilly et Renens dans un communiqué commun. Elles se réjouissent de ce résultat pour «un projet urbanistique résolument tourné vers l'avenir».

A La Tour-de-Peilz, la hausse des impôts de 6 points, combattue par un référendum de l'UDC, a été balayée. Sans surprise, l'arrêté d'imposition, qui prévoyait de faire passer le taux de 64 à 70 points, a été refusé par 72% des votants. Le budget doit être revu.

A Lutry, les citoyens ont enterré le projet de parking des jardins du Château sur lequel ils étaient appelés à se prononcer par référendum. Ils l'ont refusé avec 53% de non. La question portait sur le second crédit d'étude (247'000 francs) accordé en juin par le Conseil communal contre l'avis de la commission chargée d'examiner le préavis. Le projet était chiffré à 14 millions de francs et sa genèse remontait à une vingtaine d'années.

Ballotage générale pour l'élection complémentaire à la Municipalité de Rolle. Il a manqué 7 voix à Denys Jaquet (PS) pour être élu. Le représentant du centre-droite Christian Hay et le candidat vert'libéral Jacques Tschudin sont devancés. Il y aura donc un 2e tour.

Fusion dans le canton de NeuchâtelUne nouvelle commune verra le jour le 1er janvier 2018 dans le canton de Neuchâtel: la Grande Béroche. Les citoyens de Gorgier, de Bevaix, de Fresens, de Montalchez, de Saint-Aubin-Sauges et de Vaumarcus ont dit oui dimanche au projet de fusion.

Les citoyens des six communes ont accepté la convention de fusion dans une fourchette allant de 53,9% à Gorgier à 85,4% à Montalchez, selon les résultats de la chancellerie d'Etat. A Montalchez, la participation s'est élevée à 78,7%. Les six communes comptent aujourd'hui ensemble un peu plus de 9000 habitants.

Budget à BienneLes Biennois ont accepté dimanche à plus de 80% le budget 2017 qui présente un résultat équilibré. La participation s'est élevée à 36%, a annoncé la Ville de Bienne.

Le budget a été accepté par 8418 voix contre 1714. Pour parvenir à un résultat équilibré, le Conseil municipal avait dû prélever 9,7 millions de francs sur un compte de financement spécial. Tous les partis ont soutenu cet objet à l'exception de l'UDC qui estime insuffisants les efforts d'économie.

2e tour de la présidence à SierreLe PLR valaisan a subi un revers dimanche au deuxième tour de l'élection des présidents de communes. Il n'est pas parvenu à conserver la présidence de Sierre (VS). A l'issue d'un scrutin serré, l'avantage est revenu au candidat PDC Pierre Berthod. Il l'a emporté avec 2574 voix, 96 de plus que son concurrent PLR Marc-André Berclaz. Agé de 35 ans, le nouveau président a été élu au conseil communal en 2012. Il a relevé la qualité de la campagne dans une interview diffusée sur le site internet du Nouvelliste. «On a su montrer en ville de Sierre qu'on est capable de construire des campagnes sur des projets», a-t-il déclaré en félicitant son concurrent.

Le candidat PLR s'est dit déçu du résultat. Il attendait davantage de reports de voix de la gauche. «Mais c'est la démocratie et c'est tant mieux pour la ville de Sierre», a-t-il dit. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!