Covid-19 – Les opérations non urgentes suspendues au bout du lac

Publié

Covid-19Les opérations non urgentes suspendues au bout du lac

Face à la hausse des hospitalisations dues au Covid, le réseau de soins genevois se réorganise. Les interventions chirurgicales électives sont temporairement interrompues.

La capacité des soins aigus, intermédiaires et intensifs va être augmentée avec la réorganisation des soins entre HUG et cliniques privées.

La capacité des soins aigus, intermédiaires et intensifs va être augmentée avec la réorganisation des soins entre HUG et cliniques privées.

20min/Marvin Ancian

A Genève, l’étau se resserre autour du réseau de soins. Avec un nombre d’hospitalisations qui a «brutalement augmenté» ces derniers jours et malgré une réduction du programme de chirurgie aux Hôpitaux universitaires (HUG), «les limites de capacité sont proches d’être atteintes, particulièrement aux soins intermédiaires et aux soins intensifs», indique jeudi le Département de la sécurité, de la population et de la santé. De plus, l’augmentation des contaminations et la «spectaculaire» progression du variant Omicron «devraient entraîner rapidement un plus grand nombre d’hospitalisations».

En conséquence, les interventions chirurgicales qui peuvent être repoussées de plus de trois mois sont mises entre parenthèses et seront reprogrammées à une date ultérieure. Les opérations urgentes seront, quant à elles, effectuées, dès lundi prochain, dans les cliniques privées.

Libérer des lits et du personnel

Les chirurgiens autorisés à pratiquer au bout du lac «pourront intervenir dans l’ensemble des blocs opératoires du canton afin d’assurer un suivi optimal pour tous les patients et patientes, précise l’Etat. Le personnel soignant et les médecins seront réaffectés en fonction des admissions dans les unités ainsi libérées et aux HUG en cas de besoin.» Ces mesures doivent permettre de libérer des lits et des ressources pour les malades souffrant du Covid.

Les opérations électives avaient déjà été interrompues lors de la première vague, en mars 2020, rappellent les autorités. Actuellement, 268 personnes sont hospitalisées aux HUG en raison du coronavirus: 190 malades, dont 20 en soins intermédiaires et 17 en soins intensifs, ainsi que 78 patients soignés pour un suivi après Covid.

(leo)

Ton opinion

264 commentaires