Crise en egypte: Les opposants refusent tout dialogue
Actualisé

Crise en egypteLes opposants refusent tout dialogue

Une coalition d'opposants à Hosni Moubarak a prévenu le gouvernement égyptien qu'elle n'engagerait pas de dialogue sur une transition politique avant le départ du président.

«Notre première exigence est le départ de Moubarak. Seulement après cela un dialogue pourra débuter avec la hiérarchie militaire sur les détails d'un transfert pacifique du pouvoir», a déclaré Mohamed al Beltagi, ancien député des Frères musulmans.

Selon ce dernier, l'opposition est regroupée au sein d'une coalition baptisée le Comité national de suivi des revendications du peuple.

Cette coalition inclut les Frères musulmans, l'Association nationale pour le changement de Mohamed ElBaradeï, divers partis politiques et des personnalités représentant notamment les coptes.

(ats)

Ton opinion