Initiative sur les armes: Les opposants sortent les grands moyens
Actualisé

Initiative sur les armesLes opposants sortent les grands moyens

L'affiche du comité interpartis contre l'initiative populaire «Pour la protection face à la violence des armes» mise sur l'émotionnel.

L'affiche du comité contre l'initiative sur les amres montre un lampion du 1er août écrasé, symbolisant les valeurs suisses piétinées par l'initiative.

L'affiche du comité contre l'initiative sur les amres montre un lampion du 1er août écrasé, symbolisant les valeurs suisses piétinées par l'initiative.

L'affiche du comité contre l'initiative populaire «Pour la protection face à la violence des armes» montre un lampion du 1er août écrasé, symbolisant les valeurs suisses piétinées par l'initiative. Elle porte la signature d'Alexander Segert, publiciste de l'UDC.

Le comité a choisi la proposition de l'agence d'Alexander Segert, a confirmé mardi à l'ATS Jürg Büchler, conseiller national PDC et vice-président du comité interpartis. Le publiciste allemand avait conçu notamment la campagne pour le renvoi des criminels étrangers, avec le mouton noir, ou l'affiche anti-minarets montrant une femme en burqa.

Inégalité de moyens

Le directeur de la campagne, Hans-Peter Wüthrich, n'a en revanche pas voulu révéler de combien disposent les opposants à l'initiative. L'association possède officiellement au moins 975'000 francs, versés depuis trois ans par les 65'000 tireurs licenciés en vue de la votation du 13 février.

Quant aux initiants, ils disposent de nettement moins de moyens. Le comité d'initiative a pu réunir quelque 50'000 francs jusqu'à présent, a-t-il indiqué. Il prévoit de recevoir encore des dons.

Les initiants aussi comptent sur l'émotionnel pour convaincre. Sur leur affiche: un ourson en peluche renversé, avec un impact de balle sur le corps et le slogan «Protégeons la famille».

(ats)

Ton opinion