Les ouragans se déchaînent

Actualisé

Les ouragans se déchaînent

L'ouragan John entraîne l'évacuation de plus de 15'000 personnes au Mexique. Ernesto en passe de redevenir également un ouragan.

Alors que l'ouragan John s'approchait jeudi de la station balnéaire de Cabo San Lucas, sur la côte pacifique du Mexique, les touristes quittaient les hôtels et les autorités ont ordonné l'évacuation de plus de 15.000 personnes.

Le centre de l'ouragan devrait atteindre la pointe sud de l'Etat de Basse Californie autour de la mi-journée vendredi. John était classé dans la catégorie 2, avec des vents atteignant 105km/h.

15.000 personnes évacuées

Les autorités se préparaient à évacuer 10.000 personnes de Cabo San Lucas et de San Jose del Cabo, et au moins 5.000 autres de La Paz, la capitale de l'Etat.

Des abris ont été improvisés dans 131 écoles et le gouverneur Narciso Agundez a affirmé que les habitants qui refuseraient de se déplacer à une altitude plus sûre seraient évacués «de force».

Selon les autorités touristiques, le niveau d'occupation dans les hôtels sur la côte était de 40 à 50%, la plupart des touristes ayant décidé de quitter la région. Selon un communiqué, «la plupart des hôtels ont évacué tous leurs clients», mais le secrétaire du Tourisme de la Basse Californie a indiqué que les clients étaient relogés sur place dans des lieux sûrs à l'intérieur des hôtels.

Ernesto s'amplifie

La tempête tropicale Ernesto, qui s'est renforcée, a arrosé jeudi la Caroline du Nord et celle du Sud. Les météorologues craignent qu'elle ne provoque des inondations et des tornades dévastatrices. Ernesto pourrait redevenir un ouragan avant de frapper la Caroline du Sud et du Nord.

Ernesto, qui a traversé la Floride mercredi après avoir brièvement forci près de Haïti, s'accompagne de vents pouvant atteindre 113km/h, soit un peu moins que les 119km/h caractérisant un ouragan, a indiqué le Centre national des ouragans.

Des innondations catastrophiques

D'après les météorologues, Ernesto pourrait déverser jusqu'à 20cm de pluie dans son sillage, dans une région où l'on se souvient encore des inondations catastrophiques provoquées par l'ouragan Floyd, en 1999, qui avait fait 56 morts et causé pour six milliards de dollars de dégâts.

"Les dégâts les plus graves seraient causés par des inondations soudaines", a déclaré le gouverneur de Caroline du Nord, Mike Easley, lors d'une conférence de presse.

M. Easley ainsi que le gouverneur de Caroline du Sud, Mark Sanford, ont mis la Garde nationale en alerte. La Caroline du Nord a déployé des équipes de secouristes dans le centre et l'est de l'Etat et ont préparé des hélicoptères, en cas de besoin.

(ATS/AP)

Ton opinion