Actualisé 14.01.2008 à 20:56

Les ours prendront bientôt leur bain au bord de l'Aar

Le coup d'envoi des travaux du nouveau parc pour les ours de Berne a été donné lundi en présence de nombreux invités. Ce parc de plus de 6000 m2 va remplacer la vétuste fosse aux ours.

Les plantigrades bénéficieront dès 2009 d'un accès aux eaux de l'Aar.

Les ours, qui se déplaceront dans un espace plus adapté et plus naturel, pourront encore gagner leur ancienne fosse par un tunnel. La réalisation de ce projet, qui a vu le jour grâce à des sponsors privés, coûtera près de dix millions de francs. La canton a versé 1,8 million par le biais du fonds de loterie.

Equipé d'un marteau-piqueur, la conseillère municipale en charge de finances Barbara Hayoz et le directeur du principal sponsor ont percé un trou dans le mur de la fosse aux ours, acte symbolisant la libération des animaux. L'exécutif municipal bernois au complet a assisté à cette cérémonie.

Attraction touristique

Les visiteurs pourront donc dès 2009 observer les animaux depuis l'actuelle terrasse près de la fosse aux ours mais également depuis un chemin qui longe la berge de l'Aar. Pour les autorités et les partis politiques, les plantigrades constituent l'une des principales attractions touristiques de la capitale.

Des visiteurs et des associations de protection des animaux ont émis de plus en plus de critiques ces dernières années à l'égard de la fosse aux ours construite en 1857. Ils qualifient cet endroit de moyenâgeux. L'an prochain, les ours pourront marcher dans l'herbe, grimper aux arbres et pêcher dans un bassin alimenté par l'Aar.

La fosse abrite actuellement un couple d'ours bruns des Pyrénées «Tana» et «Pedro» âgés de bientôt 30 ans. En mars, ce couple avait perdu son compagnon «Urs» qui avait habité durant 28 ans dans à cet endroit. De nouveaux plantigrades pourraient les rejoindre dans leur nouvel emplacement.

Soutien populaire

Le projet de «BärenPark» bénéficie d'un large soutien populaire. En juin, les citoyens de la ville avaient accepté à plus de 88 % le changement de zone du quartier, mesure indispensable pour réaliser le projet. La ville gérera elle-même l'ensemble de la réalisation, les offres des entreprises générales étant trop élevées.

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!