Santé: Les papas peuvent à nouveau se rendre dans les maternités
Publié

SantéLes papas peuvent à nouveau se rendre dans les maternités

Les compagnons peuvent à nouveau rendre visite à la maman et au bébé après l’accouchement, à condition de présenter un test de dépistage négatif.

par
vsm
Les pères sont autorisés à assister à l’accouchement à condition de ne souffrir d’aucun symptômes et de respecter les consignes sanitaires. 

Les pères sont autorisés à assister à l’accouchement à condition de ne souffrir d’aucun symptômes et de respecter les consignes sanitaires.

Getty Images

C’est une bonne nouvelle pour les pères: depuis le 8 février, ils sont à nouveau admis dans la Maternité du Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV), relate le quotidien «24Heures». Ils doivent toutefois passer un test PCR en compagnie de la future mère à leur arrivée en salle d’accouchement et ce dernier doit être négatif pour Monsieur. «En cas d’accouchement provoqué ou de césarienne programmée, ils seront tous les deux convoqués, le jour avant l’admission, pour réaliser un test», indique le CHUV au journal vaudois. Les autres visites, elles, restent suspendues jusqu’à nouvel ordre. Auparavant, les pères n’étaient autorisés à passer que quelques heures auprès de leur famille après une naissance. Les mamans devaient alors rester seules avec leur enfant jusqu’à leur retour à la maison.

En ce qui concerne l’accouchement, aucun changement n’est à noter pour le moment. Les pères sont autorisés à y assister en respectant les consignes sanitaires. Ils ne peuvent toutefois pas entrer dans le bâtiment en cas de symptômes.

Pareil à l’Hôpital de Morges

A l’image du CHUV, l’Hôpital de Morges (EHC) autorise également les papas à se rendre à la maternité seulement après avoir effectué un test qui s’est avéré être négatif. «Auparavant, les papas n’avaient le droit de visite que s’ils avaient passé le coronacheck», explique Florence Renggli, responsable de la communication institutionnelle de l’EHC, avant d’ajouter que des ajustements sont actuellement en discussion en pédiatrie.

Ton opinion

85 commentaires