Grippe espagnole et Covid-19: «Les parallèles entre 1918 et 2020 sont flagrants»
Publié

Grippe espagnole et Covid-19«Les parallèles entre 1918 et 2020 sont flagrants»

Une étude comparative des Universités de Zurich et de Toronto montre que l’hésitation et l’approche des autorités pendant la pandémie de coronavirus pourraient avoir des conséquences désastreuses, comme ce fut le cas avec la grippe espagnole en 1918.

1 / 4
Plusieurs soldats en quarantaine au Kansas pendant la grippe espagnole en 1918.

Plusieurs soldats en quarantaine au Kansas pendant la grippe espagnole en 1918.

Reuters
Une infirmerie à Washington en 1918.

Une infirmerie à Washington en 1918.

Reuters
Les États-Unis sont le pays enregistrant le plus de victimes du coronavirus, suivi du Brésil, du Mexique, de l’Inde et du Royaume-Uni.

Les États-Unis sont le pays enregistrant le plus de victimes du coronavirus, suivi du Brésil, du Mexique, de l’Inde et du Royaume-Uni.

Reuters

La pandémie de coronavirus a souvent été comparée à la vague de grippe espagnole qui a fait rage entre 1918 et 1919. Une équipe de recherche interdisciplinaire des Universités de Zurich et de Toronto s’est penchée sur la propagation des maladies grippales et sur le comportement des autorités pendant ces crises. Pour leur étude, les chercheurs se sont basés sur les données du canton de Berne.

Lors de la première vague de grippe espagnole, en juillet et août 1918, le Canton est intervenu rapidement et de manière forte en fermant les écoles et en limitant les rassemblements. «Les chiffres montrent que ces mesures – semblables à celles d’aujourd’hui – ont été associées à une diminution du nombre d’infections», a déclaré le coauteur de l’étude, Kaspar Staub, de l’Institut de médecine évolutive de l’Université de Zurich.

Transfert des responsabilités aux communes

A la fin de cette première vague en septembre 1918, Berne avait complètement levé toutes les mesures, ce qui avait entraîné une résurgence des cas et une deuxième vague peu après. Le Canton avait alors réagi de manière hésitante par rapport à la première vague, poursuit l’étude. Craignant les conséquences économiques, le Gouvernement bernois avait laissé aux communes la décision de prendre ou non de nouvelles mesures, et ce pendant plusieurs semaines. «Cette approche attentiste et décentralisée a été fatale et a contribué de manière significative à ce que la deuxième vague soit plus forte et dure plus longtemps», remarque l’autre coauteur de l’étude, Peter Jüni, de l’Université de Toronto.

Les chercheurs ont utilisé le nombre de cas hebdomadaires de la pandémie de coronavirus en Suisse à titre de comparaison. Selon les résultats, la deuxième vague a débuté pratiquement au cours de la même semaine civile en 1918 et en 2020, et la réaction hésitante des autorités à l’approche de la 2e vague a été similaire. «Bien qu’il existe également des différences substantielles entre les deux pandémies, les parallèles croissants entre 1918 et 2020 sont flagrants», a affirmé Kaspar Staub.

Les chercheurs espèrent que, face à la menace d’une troisième vague due à des mutations virales, les autorités tireront les leçons du passé.

40 millions de victimes

Avec environ 25’000 décès entre 1918 et 1919, la grippe espagnole est considérée comme la plus grande catastrophe démographique de l’histoire suisse récente. Dans le monde, cette pandémie avait fait au total plus de 40 millions de victimes. En Suisse, environ 80% des cas de maladie et des décès signalés sont attribués à la deuxième vague, après que les autorités avaient assoupli les mesures.

(Katja Fässler/fro)

Ton opinion

444 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Paul12

10.02.2021, 23:07

je vois en lisant les commentaires que la théorie du complot et qu' il y a rien on encore de beau jour, mais vous oubliez encore tout les dommages collatéraux et en 1918 la science n'était pas si avancée. Alors qui vivra verra vaux mieux être un peut alarmiste et que des vies soient épargnées, Oh mais pardon il faut surtout pas toucher à votre confort personnel, et la je crois que vous avez rien vu, souvenez du grand Krache boursier de 29 et ce que cela a entrainé, et il faut aussi qu'en l'espace de 120 ans nous avons pas eu grand chose , 2 guerre mondiale plus toute les autres petite guerre, tremblement de terre, épidémie sida ebola et encore bien d'autres sytème financiers scabreux, rejet de toute autorité par une partie de la population et la liste est longue et a voir on a rien appris du passé mais a part ça comme disait Georges Brassens tout va très bien madame la marquise qu'elle belle hypocrisie de dir que tout va bien

Pourquoi

10.02.2021, 22:34

Une simple constatation, si cette pandémie était si mortelle, nous aurions toutes et tous de nombreux décès dans nos familles, nos voisins etc... il y aurait un défilé de véhicules de secours, et c'est loin d'être le cas, seulement les médias en rajoutent et je parle pas des politiques et certains du corps médical, nous arrivons à une saturation de nouvelles contradictoires, et cette situation n'a que trop duré !

La verite est ailleurs

10.02.2021, 19:01

Regardez le remix synthwave de Bigard sur youtoube.