Actualisé 12.01.2010 à 13:35

Portugal

Les parents de Maddie attaquent leur accusateur

Les parents de la petite Britannique Madeleine McCann, disparue en 2007 au Portugal, se sont retrouvés mardi au tribunal.

Ils font face à leur ancien accusateur, l'ex-inspecteur-chef Gonçalo Amaral, auteur d'un livre sur l'enquête, qu'ils poursuivent en diffamation.

A leur arrivée au tribunal civil de Lisbonne, Kate et Gerry McCann se sont déclarés «confiants» tandis que Gonçalo Amaral réclamait «que justice soit faite».

Les époux McCann réclament la confirmation par le tribunal d'un référé de septembre dernier interdisant le livre de M. Amaral qui défend la thèse d'un décès accidentel de leur fille. Ils réclament également à son auteur 1,2 million d'euros pour diffamation.

Le procès devant le tribunal de Lisbonne est prévu pour durer jusqu'à jeudi.

La petite Madeleine avait disparu le 3 mai 2007, quelques jours avant son quatrième anniversaire, alors qu'elle dormait dans une chambre d'un complexe touristique de Praia da Luz, petite station balnéaire du sud du Portugal.

En septembre 2007, Kate et Gerry McCann avaient été mis en examen, soupçonnés par Gonçalo Amaral, alors responsable de l'enquête, d'avoir dissimulé le cadavre de leur fille après un décès accidentel. Depuis, ils ont été blanchis et l'enquête classée par la police portugaise.

En juillet 2008, Gonçalo Amaral avait néanmoins publié un livre «La Vérité du mensonge», dans lequel il réaffirmait sa conviction que la petite fille était morte et que ses parents pourraient avoir caché son cadavre.

Les époux McCann, qui ont toujours privilégié la thèse d'un enlèvement de leur fille, avaient lancé dès sa disparition une vaste campagne médiatique et une souscription publique destinée à financer les recherches pour la retrouver.

Depuis, plusieurs pistes ont été suivies en vain par les différents détectives engagés par les McCann mais Madeleine est demeurée introuvable. (afp)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!