Les parents de Maddie ont été trop vite suspectés
Actualisé

Les parents de Maddie ont été trop vite suspectés

La police portugaise a fait preuve d'une «certaine précipitation» lors de la mise en examen des parents de Madeleine McCann, disparue au Portugal en mai 2007.

C'est ce qu'a déclaré le directeur national de la Police judiciaire au quotidien Publico.

«Il y a eu une certaine précipitation »lorsque la mise en examen de Kate et Gerry McCann a été décidée, a affirmé Alipio Ribeiro dans une inteviewet à paraître dimanche dans le quotidien et à la radio Renascença, dont l'agence Lusa a repris des extraits samedi soir.

Soupçonnés par les enquêteurs d'homicide involontaire, les parents de la petite Maddie ont été mis en examen le 7 septembre dernier, sans qu'aucune mise en accusation formelle n'ait été prononcée à leur encontre.

«En ce moment, avec le recul et mon expérience d'ancien magistrat du ministère public (...), je ne doute pas qu'il y aurait peut-être dû y avoir une autre évaluation», a ajouté M. Ribeiro.

Les époux McCann couple avait quitté le Portugal le 9 septembre pour regagner leur domicile, en Grande-Bretagne.

Madeleine McCann, aujourd'hui âgée de 4 ans, a disparu en mai dernier alors qu'elle dormait dans une chambre d'un complexe touristique de Praia da Luz, petite station balnéaire de l'Algarve (sud du pays), pendant que ses parents dînaient dans un restaurant proche.

Kate et Gerry McCann, qui ont lancé une vaste campagne internationale pour la retrouver, se disent convaincus que leur fille a été enlevée, alors que les enquêteurs portugais privilégient depuis plusieurs mois la thèse de la mort de l'enfant.

(ats)

Ton opinion