Actualisé 18.03.2011 à 06:39

Zurich

Les parents pourraient voter plusieurs fois

Les Verts zurichois proposent une vieille idée chère au PDC: pour chaque enfant, les parents disposeront d'un bulletin de vote supplémentaire.

de
rga
Les enfants de moins de 18 ans pourront-ils bientôt voter par parents interposés? C'est ce que demande un député zurichois des Verts.

Les enfants de moins de 18 ans pourront-ils bientôt voter par parents interposés? C'est ce que demande un député zurichois des Verts.

Le député vert zurichois Andreas Wolf, de Dietikon (ZH), n'a pas froid aux yeux. Dans une initiative parlementaire, il exige une modification de la Constitution cantonale en ce qui concerne le droit de vote: les enfants ne pouvant voter avant l'âge de 18 ans, ce sont les parents qui devraient exercer ce droit à leur place. Andreas Wolf justifie son initiative en évoquant la Constitution fédérale qui stipule l'égalité de tous devant la loi. «Les jeunes ont le droit d'être en quelque sorte «représentés» par leurs parents. Ce sont d'ailleurs eux qui subissent le plus longtemps les conséquences des décisions politiques prises par les électeurs adultes», confie-t-il au «Tages-Anzeiger».

Le député vert, qui n'a pas de progéniture lui-même, avance aussi l'argument du vieillissement progressif de la société suisse pour justifier son initiative parlementaire. A cause de l'évolution démographique des sociétés occidentales, les familles et les jeunes perdent progressivement de plus en plus de leur influence politique. A partir de 2030, la part des personnes âgées de plus de 55 ans dépassera les 50% du corps électoral.

25% de votants en plus

Si les idées de Andreas Wolf devaient aboutir, cela signifierait une augmentation de 25% des personnes avec droit de vote. Quant aux répercussions politiques à proprement parler, les avis divergent. Selon la gauche, ce serait avant tout les partis conservateurs qui profiteraient de cette mesure. Pour François Höpflinger, spécialiste des questions du vieillissement, le droit de vote des enfants n'aurait pas vraiment d'influence sur le processus politique, car les aînés d'aujourd'hui ne seraient ni plus conservateurs ni plus innovateurs que les jeunes, prétend-il.

L'idée avancée par Andreas Wolf n'est pas tout à fait nouvelle. En 2008, le conseiller national des Verts Geri Müller l'avait déjà proposée dans une motion au Parlement. Elle n'avait pas eu de suites. L'année dernière, les jeunes PDC lucernois avaient tenté de lancer une initiative allant dans ce sens, mais n'avaient pas réussi à récolter assez de signatures.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!