Dessin animé: Les parents s'acharnent sur «Peppa Pig»
Actualisé

Dessin animéLes parents s'acharnent sur «Peppa Pig»

Un épisode du dessin animé mettant en scène une araignée a déclenché la colère d'une maman. Ce n'est pas la première fois que le cartoon est critiqué.

par
mja

L'épisode en question.

La vie d'un petit cochon qui aime sauter dans des flaques de boue en allant à l'école: ­voilà ce que raconte «Peppa Pig». Un dessin animé amusant, mignon, et innocent pour la plupart des parents. Pas pour tous. Une maman australienne est montée au créneau lorsqu'elle a vu l'épisode racontant la rencontre entre Peppa et une araignée toute gentille. Le but: expliquer que les aranéides ne sont pas des bébêtes méchantes. Une morale qui a fait bondir la mère de famille. Pour elle, les araignées sont des créatures dangereuses que les enfants ne doivent pas approcher. Il faut dire que les espèces qui vivent en Australie comptent parmi les plus venimeuses.

Ni une ni deux, la télévision publique du pays s'est platement excusée, supprimant l'épisode de son site web. Elle a également reconnu que ce n'était pas judicieux d'avoir diffusé cette histoire, d'autant plus que ledit épisode avait déjà été mis à l'antenne il y a deux ans. La même polémique avait alors éclaté.

Pas de plainte en Suisse romande

Reste que les parents aiment s'acharner sur «Peppa Pig». Ce n'est pas la première fois que le dessin animé est la cible de critiques. En 2010, des images montrant les personnages circulant à vélo sans casque et en voiture sans ceinture de sécurité avaient déclenché l'ire de nombreux Britanniques. La créatrice du cartoon avait immédiatement pris les mesures nécessaires en modifiant les séquences en cause. La famille Pig s'était retrouvée avec des casques sur la tête et des ceintures en auto, du jour au lendemain.

«Quand nous avons commencé «Peppa», nous étions naïfs», avait alors expliqué le co-créateur du programme. La RTS, qui diffuse elle aussi le dessin animé, n'a reçu ­aucune plainte. «Les Anglo-Saxons sont sans doute plus sensibles que les Suisses», indique-t-on.

Les personnages, avec et sans casques.

Ton opinion