Faites du bruit pour la Suisse: Les paroles positives du rappeur grison Snook
Publié

Faites du bruit pour la SuisseLes paroles positives du rappeur grison Snook

Fier d'habiter une région qu'il considère comme le paradis, Snook cherche à s'entourer de candidats un peu fous pour «Faites du bruit pour la Suisse».

par
Lucien Esseiva/jfa

Les clichés, les gesticulations et les attitudes exagérées des autres rappeurs, très peu pour le Romanche Snook, 30 ans. Dans ses textes, celui dont le vrai nom est Gino Clavuot ne se vante pas de consommer de l'alcool ou des drogues, au contraire. Ses paroles sont positives et même parfois critiques envers la société. La raison de cette bonne humeur est simple: «les Grisons ne sont pas le Bronx, ni la banlieue de Zurich», analyse l'artiste. Son coin de pays est un monde parfait, il n'a donc aucune raison d'être agressif.

Snook rappe surtout dans sa deuxième langue maternelle, le romanche. Du suisse-allemand, du français, de l'italien, de l'anglais et de l'espagnol apparaissent également dans ses textes. «Il y a tellement d'immigrés de la deuxième génération en Suisse que leurs influences linguistiques font maintenant partie de notre langue», dit-il. Pour «Faites du bruit pour la Suisse», l'artiste aux origines brésiliennes rappera cependant en romanche.

En 2006, Snook a perdu sa maman et a fait face à cette perte grâce au rap. «Dans la musique, je pouvais me cacher et ''y ai trouvé une manière de décompresser», dit-il. De ce travail de deuil est sorti le titre «Nomol so chli», qu'il a dédié à sa mère. Bientôt, Snook formera le groupe qui l'accompagnera dans «Faites du bruit pour la Suisse». Les participants ne peuvent pas être assez fous pour lui. «J'aime prendre les idées décalées et les amener encore plus loin», déclare-t-il en riant.

Quelle est la tonalité de la Suisse?

C'est ce que 20 minutes et Coop veulent découvrir. Quatre artistes – le Romanche Snook, Alejandro de Suisse romande, les Tessinois de Make Plain et enfin Anna Känzig d'outre-Sarine – sont à la recherche de musiciens talentueux pour former un gigantesque groupe et chanter dans les quatre langues du pays. Explosion des barrières linguistiques! Quant au refrain, c'est tout le pays qui prendra part au jeu. La population deviendra ainsi le plus grand chur de Suisse.

Plus d'infos sur: faitesdubruit.20min.ch

Ton opinion