Actualisé 19.01.2010 à 19:14

Insécurité et incivilités

Les partis appellent conjointement à plus de vidéosurveillance

Pour lutter contre les incivilités, les partis radicaux et libéraux misent sur les caméras vidéos dans les villes vaudoises.

Ils lancent une action conjointe dans sept communes, notamment à Lausanne, Renens et Vevey.

Il faut améliorer la sécurité des habitants ainsi que des commerces et la vidéosurveillance a fait ses preuves, affirment mardi les partis dans un communiqué. Près de 300 caméras sont installées dans le M2, d'autres à Lutry, Bussigny, Romanel, Moudon, le Mont-sur-Lausanne, Aigle et Yverdon-les-Bains.

Soutien populaire

Les caméras ne remplacent pas le travail des forces de l'ordre, mais elles allègent leurs tâches, soulignent radicaux et libéraux. La population est favorable à ce système, ajoutent-t-ils en citant les scrutins qui se sont tenus à Yverdon-les-Bains, Zermatt et Lucerne.

Sur cette base, les deux partis prônent la pose ciblée et strictement localisée de caméras par voie de motions à Nyon, Crissier, Lausanne, Vevey, La Tour-de-Peilz et Payerne et par le biais d'une initiative communale à Renens. Ils rappellent qu'un cadre légal offre toutes les garanties quant à l'usage de la vidéosurveillance.

Action ciblée

Les endroits suivants devraient être filmés: Lausanne (Riponne, Saint-Laurent, Bel-Air, Flon, gare), Nyon (gare, place Saint-Martin, Marronniers), Renens (gare), Crissier (bâtiments scolaires, salle de spectacle, futur bâtiment de la Vernie), La Tour-de-Peilz (gare, port et château), Vevey (gare, bâtiments scolaires), Payerne (gare).

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!