Votations du 7 mars: Les partisans de l’e-ID perdent des plumes

Publié

Votations du 7 marsLes partisans de l’e-ID perdent des plumes

La loi sur les services d’identification électronique ne serait acceptée plus que par 40% des votants selon la 2e vague du sondage 20 minutes/Tamedia. Ils étaient 45% le 20 janvier.

par
jbm
L’identité électronique n’est pas encore acquise selon notre sondage.

L’identité électronique n’est pas encore acquise selon notre sondage.

dr

Les prochaines votations fédérales se dérouleront le 7 mars. Le peuple devra s’exprimer sur trois objets: l’initiative populaire «Oui à l’interdiction de se dissimuler le visage», connue comme l’initiative antiburqa; la loi sur les services d’identification électronique; et le référendum sur l’accord de partenariat économique avec l’Indonésie.

e-ID: du plomb dans l’aile

La loi sur les services d’identification électronique perd des plumes. Le camp du oui s’élève actuellement à 40%; celui du non à 55%. Lors de la première vague de notre sondage, ces proportions étaient de 45% d’acceptation et 47% de refus. Le camp du non se trouve principalement à gauche, en Suisse alémanique et dans les zones urbaines.

Le oui à l’initiative antiburqa se confirme

L’initiative antiburqa serait acceptée par 65% des personnes ayant répondu à notre sondage et 34% la refuseraient. Ces proportions étaient respectivement de 63% et 35% il y a quinze jours. On observe toujours un clivage entre ville et campagne avec un 56% d’acceptation pour les personnes vivant en zone urbaine et un 70% pour les gens des campagnes.

Indécision sur l’accord avec l’Indonésie

L’issue du référendum contre l’accord de partenariat économique avec l’Indonésie reste encore incertaine. Environ 13% des sondés ne se sont pas encore fait une opinion (ils étaient 20% lors de la première vague de notre enquête). L’objet serait refusé à 44% et accepté à 43%. Les proportions étaient de 41% de oui et 39% de non lors de la première vague.

Ton opinion