Actualisé

Eurocity bondéLes passagers forcés à quitter le train

Plusieurs convois surpeuplés des CFF à destination du Tessin ont forcé 40 de leurs passagers à quitter le train pour des raisons de sécurité, samedi. L'ex-régie fédérale s'explique.

Des dizaines de passagers ont dû quitter plusieurs trains pour des raisons de sécurité.

Des dizaines de passagers ont dû quitter plusieurs trains pour des raisons de sécurité.

Les vacances d'automne ont déjà débuté ce week-end dans certains cantons. Mais un lecteur de 20 Minutes a eu une drôle de surprise dans son train l'emmenant à Côme pour quelques jours de détente. L'Eurocity dans lequel il voyageait s'est arrêté à Arth-Goldau (SZ) et une annonce peu commune a été diffusée dans les wagons: «Le train était plein à craquer et on nous a annoncé que le train ne continuerait pas tant que 30 à 40 personnes ne seraient pas descendues», rapporte le passager de première classe de 59 ans.

Comme alternative, les CFF ont proposé à ces passagers un train qui arriverait à Lugano une heure plus tard. «J'ai trouvé cette annonce coercitive. Je m'attendais à ce que les CFF soient prêts pour le trafic de vacances», s'étonne le passager. Le train a finalement repris sa route mais on ne sait pas combien de personnes ont dû quitter le convoi. Un second lecteur a quant à lui subi les conséquences de la même annonce une heure plus tard, à la même gare de Arth-Goldau. Sa femme et lui ont dû quitter le train: «Le chaos nous a anéantis. On est rentré à la maison et on a digéré la frustration avec fondue, témoigne-t-il. J'utilise les transports publics depuis 40 ans, je n'ai jamais rien vu de tel !»

Les CFF ont justifié leur demande de débarquement par des prescriptions de sécurité pour le tunnel du Saint-Gothard. «Nous ne pouvons pas prendre de risque. Nos équipes sont obligées de garder tous les passages et sorties de secours dégagés à tout moment. Cela n'est possible que jusqu'à un taux d'occupation de 140 %», explique le porte-parole des CFF Daniele Pallecchi. Les passagers quittant le train ont reçu un bon de dédommagement de cinq francs. (20 minutes)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!