Les patrons genevois dénoncent «le chantage» des syndicats.
Actualisé

Les patrons genevois dénoncent «le chantage» des syndicats.

Ils apportent un soutien total aux décisions prises à Berne le 18 septembre par l'assemblée des délégués de la société suisse des entrepreneurs (SSE).

«La situation actuelle, qui revient pour la première fois depuis septante ans, à ne plus avoir de convention collective, est regrettable pour la branche», a indiqué jeudi devant la presse, Didier Favre, président de la section genevoise de la SSE. Pour autant, il reste confiant de voir le vide se combler, «dans quelques mois, voire une année».

La SSE regroupe à Genève quelque 127 adhérents, soit 88% du total de l'effectif du gros oeuvre. Elle est «l'une des sections fortes de la région Romandie, qui réunit 7 sections depuis 2005. (ats)

Ton opinion