Les pays baleiniers jubilent
Actualisé

Les pays baleiniers jubilent

Les partisans de la reprise de la chasse aux baleines ont remporté une victoire dimanche à la réunion de la CBI.

Réunie sur l'île Saint-Kitts-et-Nevis, dans les Antilles, la Commission baleinière internationale (CBI) a adopté une résolution jugeant que le moratoire de vingt ans sur la chasse commerciale n'était dorénavant plus nécessaire.

Cette résolution, non contraignante et qui n'entraîne pas une levée du moratoire, a recueilli 33 voix pour, 32 contre et une abstention. Elle a été proposée par Saint-Kitts-et-Nevis, le pays hôte qui accueille cette année la réunion annuelle de la CBI.

Pour la levée du moratoire, une décision à la majorité qualifiée de 75% des voix est requise. Le Japon est à la tête des pays qui font campagne pour la reprise de la chasse commerciale à la baleine.

Sans avoir de conséquences immédiates, le vote de dimanche représente une victoire politique pour le Japon qui pourrait faire valoir qu'une majorité d'Etats membres de la Commission baleinière internationale pensent que le moratoire devrait être abandonné.

Les pays protecteurs de la baleine ont qualifié de «tragique» le résultat du vote qui constitue la plus sévère défaite essuyée en vingt ans de campagne antichasse.

Pour l'heure, le Japon observe le moratoire mais effectue, tout comme l'Islande, des pêches de baleines pour la «recherche scientifique», au grand dam des écologistes. La Norvège a pris le parti d'ignorer le moratoire. Ces trois pays pêchent globalement 2000 baleines par an.

(ats/afp)

Ton opinion