Les Pays-Bas gagnent grâce à Robben
Actualisé

Les Pays-Bas gagnent grâce à Robben

Les Pays-Bas ont réussi leur entrée dans la Coupe du monde. A Leipzig, ils ont battu la Serbie-Monténégro 1-0 grâce à un but d'Arjen Robben à la 18e.

L'équipe de Marco Van Basten rejoint ainsi l'Argentine en tête du groupe C.

Comme l'Argentine la veille face à la Côte d'Ivoire (2-1) lors de la première rencontre de cette «poule de la mort», la sélection batave a livré un match efficace, à défaut d'être toujours emballant. Les hommes du sélectionneur Marco van Basten sont parvenus à troubler à plusieurs reprises la sérénité de la défense serbo-monténégrine - la meilleure des qualifications avec un seul but concédé - grâce à une belle maîtrise technique et des combinaisons parfois brillantes.

En face, les Serbes ne sont que rarement apparus en mesure de s'imposer. L'entame du match était brièvement à l'avantage des hommes du sélectionneur Ilija Petkovic qui se créaient une première occasion à la 13e minute. Djordjevic centrait en retrait pour Kezman et Milosevic, contrés d'extrême justesse par Mathijsen.

Super Robben

La réaction néerlandaise tombait comme un couperet à la 18e minute. Sur leur première occasion, les «Oranje» ouvraient le score au terme d'une contre-attaque menée à la vitesse de l'éclair. Un long ballon de Heitinga trouvait Van Persie qui cisaillait l'axe défensif adverse et isolait Robben. Parti comme une fusée face au but, l'attaquant de Chelsea prenait de vitesse Gavrancic et gagnait son duel face au gardien Jevric pour marquer l'unique but du match.

Milosevic et Kezman tentaient bien de réagir, mais leurs tentatives étaient soit non cadrées, soit trop peu appuyées. En face, le virevolant Robben continuait de causer bien des soucis à ses adversaires. L'ailier, parfois trop personnel, réussissait un puissant tir à la 22e, contré par Jevric, puis une frappe décroisée qui frôlait le poteau gauche du but serbo-monténégrin (37e).

Les Néerlandais, qui avaient monopolisé le ballon en première mi- temps (66 % de possession), poursuivaient ensuite leur domination, tandis que Stankovic et ses coéquipiers manquaient d'inspiration. A l'heure de jeu, une talonnade de Van Nistelrooy mettait Jevric à contribution. En face, Van der Sar passait un après-midi relativement tranquille, peu perturbé par le football trop stéréotypé des joueurs des Balkans. Le portier devait toutefois se coucher sur un envoi de Koroman à la 71e.

Van Persie (82e) puis Robben (89e) manquaient ensuite de peu le 2-0. Même les balles arrêtées étaient mal négociées par les ex- Yougoslaves, décidément peu à leur affaire et dont l'avenir en terre allemande paraît déjà bien compromis après une contre- performance tant dans les chiffres que dans la manière.

Réactions:

Marco Van Basten (sélectionneur des Pays-Bas): «Je suis très heureux, car il était très important de remporter ce premier match face à une équipe très difficile à battre. Nous nous sommes créés beaucoup de possibilités et nous avons laissé très peu d'occasions à la Serbie-Monténégro: je suis très satisfait. Ce ne fut pas du football-champagne, mais il faut savoir que les conditions étaient très difficiles pour les deux équipes. Il faisait très chaud et les joueurs ont très vite été fatigués. Arjen Robben a joué un rôle important dans notre succès. C'est un de nos joueurs clés. Ruud van Nistelrooy n'a lui pas très bien joué, c'est pourquoi je l'ai remplacé. Mais il garde toute ma confiance et je suis sûr qu'il fera beaucoup mieux au prochain match.»

Arjen Robben (Pays-Bas): «C'est un succès super important car nous savions que ce serait un match difficile. Ce fut décisif d'ouvrir la marque tôt dans la rencontre. Nous avons bien géré le match dans des conditions climatiques difficiles. Le soleil frappait fort. Après une demi-heure, nous étions déjà fatigués.»

Ilija Petkovic (sélectionneur de la Serbie-Monténégro): «C'est triste de perdre, évidemment. Nous avons eu quelques bons moments en nous créant des occasions qui auraient dû nous permettre de décrocher un meilleur résultat. Mais il faut reconnaître que nos combinaisons offensives n'étaient pas bonnes. C'est pourquoi j'ai fait des modifications aux avant-postes. Nous avons heureusement du temps pour corriger nos erreurs avant les prochains matches. Rien n'est perdu.»

Serbie-Monténégro - Pays-Bas 0-1 (0-1)

Zentralstadion, Leipzig. 37 216 spectateurs. Arbitre: Merk (All).

But: 18e Robben 0-1.

Serbie-Monténégro: Jevric; Nenad Djordjevic (43e Koroman), Gavrancic, Krstajic, Dragutinovic; Duljaj, Nadj; Stankovic, Predrag Djordjevic; Milosevic (46e Zigic), Kezman (67e Ljuboja).

Pays-Bas: Van der Sar; Heitinga, Ooijer, Mathijsen (86e Boulahrouz), Van Bronckhorst; Van Bommel (60e Landzaat), Sneijder, Cocu; Van Persie, Van Nistelrooy (69e Kuyt), Robben.

Notes: la Serbie-Monténégro sans Vidic (suspendu), les Pays-Bas sans Van der Vaart (blessé). Avertissements: 34e Stankovic, 56e Van Brockhorst, 64e Koroman, 81e Dragutinovic, 84e Heitinga, 90e Gavrancic.

Ton opinion