Scandale alimentaire: Les Pays-Bas ouvrent une enquête
Actualisé

Scandale alimentaireLes Pays-Bas ouvrent une enquête

Les autorités sanitaires néerlandaises ont lancé une enquête lundi suite au scandale européen des lasagnes contenant de la viande de cheval étiquetée comme de la viande de bœuf.

«En ce moment, nous enquêtons pour savoir s'il y a également des produits vendus sur le marché néerlandais qui contiendraient à tort de la viande de cheval», a déclaré à l'AFP Esther Filon, une porte-parole de l'organisme de surveillance de l'alimentation et de la consommation NVWA.

Cette enquête, commencée lundi «sur base d'informations propres et des contacts avec les différents pays concernés», se concentrera également sur «l'éventuelle implication de sociétés néerlandaises» dans ce scandale. Des premiers résultats devraient être publiés d'ici à une semaine.

Scandale dans toute l'Europe

Le scandale avait éclaté en Grande-Bretagne quand des lasagnes du géant de l'alimentation suédois Findus, étiquetées comme étant des lasagnes au bœuf, s'étaient révélées contenir de la viande de cheval. Elles avaient été fabriquées par un sous-traitant français, Comigel.

La viande en cause, d'origine roumaine, selon les autorités françaises, aurait transité par un trader néerlandais, puis chypriote, avant d'arriver chez un fournisseur français, Spanghero, et d'être redirigée vers le préparateur, Comigel.

L'enquête menée dans les différents pays n'a pas permis pour l'instant de déterminer dans quel pays la viande de cheval a été transformée frauduleusement en bœuf dans l'étiquetage. La viande de cheval est moins chère que le bœuf. (afp)

Ton opinion