Les Pays-Bas sont tombés sur plus fort qu'eux

Actualisé

Les Pays-Bas sont tombés sur plus fort qu'eux

Etourdissants lors de leurs matches de poule, les Pays-Bas ont été impuissants samedi
contre la Russie (1-3).

En pleine bourre offensive avec neuf buts marqués lors de leurs trois premières rencontres, les Bataves n'auront que sporadiquement joué à «la Néerlandaise». Kuyt et consorts n'ont pas pu suffisamment développer leurs actions sur les côtés, leur habituelle grande force. Si les «Tulipes» ont souffert de l'absence de Robben, ils ont surtout peiné face à une Russie parfaitement disposée.

La science tactique de Hiddink a une nouvelle fois fait merveille. Défensivement, Kolodin et ses coéquipiers ont évité de se faire étouffer par les Néerlandais en privant ces derniers du ballon, loin de leurs 16 mètres. Offensivement, les Russes ont constamment pesé sur la rencontre par leur sens de l'anticipation, leurs dribbles et leurs passes courtes.

Auteur du 3-1, Arshavin a une nouvelle fois fait étalage de toute sa classe. Le Russe rappelle le Roumain Georghe Hagi. A l'époque, le «Maradona des Carpates» distribuait les caviars à ses coéquipiers, tout en prenant ses responsabilités dans le dernier geste, grâce à une technique hors norme. Le milieu du Zenit Saint-Peters­bourg, actuelle attraction numéro un de cet Euro, suit ses traces prestigieuses.

David Cherix, Bâle

Pays-Bas-Russie 1-3a.p.(1-1 0-0)

Parc Saint-Jacques: 39 374 spectateurs. Arbitre: L. Michel (Slo). Buts: 56e Pavlyuchenko 0-1. 86e Van Nistelrooy 1-1. 112e Torbinski 1-2. 116e Arshavin 1-3.

Pays-Bas: Van der Sar; Boulah­rouz (54e Heitinga), Ooijer, Mathijsen, Van Bronckhorst; de Jong, Engelaar (62e Afellay); Kuyt (46e Van Persie), Van der Vaart, Sneijder; Van Nistelrooy.

Russie: Akinfeev; Anyukov, Ignashevich, Kolodin, Zhirkov; Semak; Zyryanov, Semshov (69e Bilyaletdinov), Saenko (81e Torbinski); Arshavin; Pavlyuchenko (115e Sychev).

Notes: Tir sur la latte de Pavlyuchenko (97e).

Ton opinion